Le 13H

Crise de l'énergie : comment les illuminés de Noël s'adaptent

V. Fauroux | Reportage vidéo Marion Fiat, Manon Debut
Publié le 7 décembre 2022 à 14h57, mis à jour le 7 décembre 2022 à 16h53
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Avec la flambée des prix de l'énergie, comment s'y prennent cette année les personnes qui ont l'habitude d'illuminer leur maison pendant l'hiver ?
Pour les passionnés de décorations de Noël, pas question de perdre la féerie.
Certains ont donc trouvé des parades.

C'est votre rituel à chaque fin Noël : installer votre sapin et ses guirlandes lumineuses. Mais certains passionnés voient plus grand et illuminent toute leur maison, jardin compris - pour ceux qui en ont. Sauf que la crise énergétique étant passée par là, il va falloir faire des efforts cette année. À l'image de Jérôme, rencontré par le 13H de TF1 dans le reportage ci-dessus : cette année, il a décidé de miser sur l'énergie solaire. 

100 watts d'économisés

Avec ses frères, c'est un rituel bien rodé, ils installent chaque fin d'année 40.000 ampoules dans tout leur jardin. Résultat, en décembre, ils dépensent habituellement 50 euros de plus d'électricité, mais avec la hausse du prix de l'énergie, ils vont sûrement doubler leur facture, soit 140 euros. Alors, ils ont investi. Et désormais, un tiers des éclairages est fourni par une batterie solaire. "Ça va nous faire 100 watts d'économisés chaque jour, c'est une grosse économie. C'est aussi un investissement, mais c'est rentable pour continuer la magie de Noël qui va nous coûter un petit peu moins cher. On le fait quand même. On le fait pour le bonheur des gens", explique Jérôme dans la vidéo en tête de cet article. Il faut dire qu'ils sont nombreux à venir visiter ce jardin : 13.000 personnes étaient au rendez-vous l'année dernière.

Lire aussi

Julien et Alexandre décorent également leur jardin avec environ 20.000 LED qui consomment assez peu d'électricité. Si c'est une tradition dans la famille, cette année, ils ont décidé de faire les choses autrement. "Avec les annonces du gouvernement sur les possibles coupures de courant, on s'est dit, on le fait plus sobrement, avec moins de guirlandes, et une illumination qui dure moins dans le temps. On allumera principalement 1h30 par jour", dit-Julien. Soit 30 minutes de moins au quotidien. 

Et surtout, les deux frères surveilleront les fameux pics de consommation et se préparent à éteindre si besoin. "Le but, c'est quand même de jouer le jeu parce que je ne vois pas pourquoi les autres devraient faire des efforts et pas nous. On a réfléchi avant, forcément", ajoute Alexandre. On peut donc rester un illuminé de Noël et s'adapter à la sobriété pour continuer d'éclairer les nuits des passants différemment.


V. Fauroux | Reportage vidéo Marion Fiat, Manon Debut

Tout
TF1 Info