Le 13H

Menace de coupures de courant : les ventes de petits réchauds à gaz flambent

TF1 | Reportage Nicolas Hesse, Killian Moreau
Publié le 6 décembre 2022 à 15h52
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

De nombreux Français s'équipent face à l'éventualité de coupures de courant cet hiver.
En témoigne la hausse des ventes de réchauds de camping, comme celles de petits chauffages au gaz ou de lampes à piles.

Dans ce Décathlon de Loire-Atlantique, l'heure est au réassort au rayon des réchauds à gaz. Depuis quelque temps, ces articles de camping partent très vite. "On a des tout petits réchauds de bivouac, mais aujourd'hui en termes de réchauds de camping, c'est celui-ci qu'on vend le plus", explique une vendeuse en montrant un modèle plus conséquent. 

Conséquence des menaces de coupures de courant qui pèsent sur les Français cet hiver, les achats de ce matériel d'appoint, pratique pour réchauffer une soupe ou un plat, se multiplient. "On a bien compris que c'étaient des clients qui étaient en 'full électrique' chez eux et qui ont peur de tomber en rupture. C'étaient plutôt des personnes âgées au début, aujourd'hui on a toutes les tranches d'âge", poursuit la vendeuse. C'est le cas de Jérémy, venu dans l'enseigne pour s'équiper au cas où : "On nous annonce des coupures d'électricité cet hiver, et je me vois mal être sans électricité à la maison avec un enfant de deux ans et demi, donc je prends les devants", explique ce père de famille en choisissant son réchaud.

"En règle générale, on vend ça plus l'été"

Dans cet autre magasin de loisirs, Latour, où se rend ensuite TF1 dans le reportage en tête de cet article, Les réchauds partent également vite. Mais les petits chauffages au gaz connaissent eux aussi un grand succès. "D'habitude, j'ai beaucoup plus de modèles, mais en ce moment avec la forte demande, je ne peux plus m'approvisionner, les fournisseurs sont en rupture", assure une responsable. Pour s'éclairer, les lampes d'appoint, à piles ou rechargeables grâce à un port USB, sont aussi très prisées. "En règle générale, on vend ça plus l'été", s'étonne l'un de ses collègues.

Lire aussi

De leur côté, les bougies ne sont pas en reste. Peu importe la couleur ou la forme, ici leurs ventes ont augmenté de 20%. Une hausse liée à Noël et à la peur du noir. "J'y ai pensé, je me suis dit tiens, il faut peut-être sortir des bougies au cas où on nous couperait l'électricité", témoigne une cliente. Ces appareils serviront-ils cet hiver ? Selon le dicton, mieux vaut prévenir que guérir. Tout dépendra de la rigueur de l'hiver et des capacités de production d'électricité de la France.


TF1 | Reportage Nicolas Hesse, Killian Moreau

Tout
TF1 Info