VIDÉO - Ces cinq maisons sont parmi les plus chères du monde

ML | Reportage TF1 Quentin Fichet, Florence Leenknegt et Jean-François Douillet
Publié le 19 janvier 2022 à 10h36, mis à jour le 19 janvier 2022 à 14h14
JT Perso

Source : JT 20h WE

FOLIE DES GRANDEURS - Une somptueuse villa romaine, mise aux enchères mardi pour près d'un demi-milliard d'euros, n'a pas trouvé acquéreur et sera reproposée à la vente en avril. Tour d'horizon de ces maisons dont les prix atteignent des sommets.

Des milliers de mètres carrés, des dizaines de chambres, un parc botaniques aux plantes rares ou encore des voûtes peintes par les plus grands maîtres de l'art… Les villas les plus prestigieuses du monde ne manquent pas d'atouts pour attirer les acquéreurs, tant qu'ils sont prêts à mettre sur la table des centaines de millions d'euros. 

De la côte d'Azur au quartier huppé de Bel Air à Los Angeles, en passant par Hong Kong, tour d'horizon des demeures les plus prestigieuses du monde, qui voient leur prix s'envoler. 

La villa Ludovisi à Rome, un bijou de patrimoine

Nichée au cœur de la capitale italienne, s’étendant sur 2800 mètres carrés, la villa Ludovisi a été mise en vente aux enchères ce mardi à 471 millions d’euros, l'un des records au niveau mondial. Faute d'enchérisseur, elle sera finalement reproposée à la vente en avril prochain avec une ristourne de 20%.

Sur ses plafonds bordés d’ornements, des peintures historiques sont estimées à plusieurs dizaines de millions d’euros à elles seules. Parmi elles, le trompe-l'œil magistral "Le char de l’Aurore" de Le Guerchin, un peintre baroque italien du XVIIe siècle, dont les jeux de lumière ont été préservés au fil des siècles. Mais aussi une voûte peinte à même le mur par le Caravage sur laquelle des dieux grecs entourent une sphère céleste. Une œuvre unique au monde estimée à 310 millions d’euros, qui ne peut être vendue qu’avec la maison.

"C’est une grande responsabilité de vivre ici, pas un fardeau mais un honneur", glisse dans le reportage du 20H de TF1 en tête d’article la princesse Rita Boncompagni Ludovisi. "Lorsque vous possédez un tel endroit, vous comprenez que vous n’êtes pas grand-chose face à lui, face à son histoire." Épouse du prince Nicolo, décédé en 2018, elle se disputait le lieu avec ses beaux-fils, avant que l’État ne tranche et ordonne la mise en vente de la maison. Pour l’heure, nul ne sait quel sera l’avenir de ce petit palais - un musée selon les souhaits de la princesse, ou des appartements, comme le voudraient les enfants de son mari.

"The One", l’extravagante villa de Los Angeles

Deux hectares de terrain, 10.000 mètres carrés d’habitation, 21 chambres, 42 salles de bains, cinq ascenseurs, une vue à 360 degrés sur tout Los Angeles… Sur les hauteurs du quartier des stars "Bel Air", la villa baptisée "The One" cumule tous les superlatifs. Le promoteur Nile Niami, un ancien producteur de cinéma reconverti dans l’immobilier et spécialisé dans les maisons XXL, a voulu construire une demeure hors norme, en y incluant même une salle de cinéma et des pistes de bowling. Une architecture démesurée à découvrir dans le reportage du 20H de TF1 ci-dessous. 

Los Angeles : à la découverte de "The one", la maison la plus chère du mondeSource : JT 20h WE
JT Perso

Mais les ambitions de l’agent ont peut-être dépassé ses moyens : criblé de millions de dettes, il a vu la valeur de sa maison fondre - bien qu’elle reste vertigineuse. Destinée à être vendue à hauteur de 500 millions de dollars, soit environ 442 millions d’euros, elle vient d’être mise aux enchères à 295 millions de dollars, soit environ 257 millions d’euros, selon Le Figaro. Et ce, bien que la villa ne soit pas totalement terminée et donc pas encore habitable : elle ne compte aucune cuisine et n’est pas raccordée au gaz. 

La prestigieuse villa "Les Cèdres" et son jardin botanique, à Saint-Jean-Cap-Ferrat

Une demeure de 18.000 mètres carrés, au milieu d’un parc luxuriant étendu sur 14 hectares : la villa française "Les Cèdres", située à Saint-Jean-Cap-Ferrat sur la côte d’Azur, a été vendue en 2019 à hauteur de 200 millions d’euros par son propriétaire, le groupe italien de spiritueux Campari. Une somme exorbitante, mais qui reste bien en deçà des prix annoncés par la presse française lors de la mise en vente de la bâtisse en 2016, jusqu’à un milliard d’euros selon le quotidien Nice-matin. D'après le Financial Times, elle serait allée à un milliardaire urkainien, Rinat Akhmetov. 

Quoi qu’il en soit, la vente de cette villa ne déroge donc pas à la réputation de cette ville proche de Nice, surnommée "la presqu’île des milliardaires". Construite en 1830, cette demeure aurait appartenu au roi des Belges Léopold II au début du siècle dernier. Elle compte notamment une salle des fêtes, une conciergerie, un jardin d’hiver, une piscine olympique et une écurie. Le tout au cœur d’un parc botanique aux milliers de plantes tropicales et aux pins majestueux, rapportent Les Echos.

La villa Leopolda, un bijou de la Côte d’Azur au prix record

Sur la côte d’Azur toujours, la villa Leopolda, située à Villefranche-sur-Mer, avait été vendue à l’été 2008 pour la somme record de 390 millions d’euros, ce qui en faisait à l’époque la maison la plus chère du monde… avant que le milliardaire russe Mikhaïl Prokhorov ne se rétracte. En 2012, le magnat a tout de même été condamné par la justice à verser 39 millions d’euros à la propriétaire Lily Safra, veuve d’un banquier libanais. 

Cette demeure, l’une des plus somptueuses de la côte, est nichée au cœur d’un parc de huit hectares, planté de plusieurs centaines d’oliviers, de cyprès, d’orangers et de pruniers. Érigée en 1902 par le roi des Belges Léopold II, la maison compte aussi un mobilier très prestigieux, ainsi que des œuvres d’art et 14 voitures, le tout chiffré à plus de 19,5 millions d’euros, d'après Le Monde

À Hong-Kong, une surprenante villa aux 446 millions de dollars pour quatre chambres seulement

Certaines demeures bien moins spectaculaires font aussi grimper les prix, dès lors que le quartier est prisé. C'est le cas d'une villa de Peak, à Hong-Kong, mise en vente en 2018 pour la somme vertigineuse de 446 millions de dollars, soit près de 394 millions d'euros, et qui ne compte pourtant que quatre chambres, relève Bloomberg. Contrairement aux propriétés listées ci-dessus, cette maison située au 24 Middle Gap Road ne s'étend que sur quelque 1500 mètres carrés et son parking ne peut accueillir que deux véhicules. La décoration, loin d'être moderne, remonterait même aux années 1990, pointe le site. Comptez toutefois sur une piscine et une vue sur mer. 

Mais c'est bien le terrain sur lequel la bâtisse est érigée qui a de la valeur, au cœur d'une des enclaves les plus prisées de la mégalopole asiatique. Christie’s International Real Estate, la branche immobilière de cette société de vente aux enchères, qui a mis en vente cette propriété, a hissé ces dernières années Hong-Kong en tête de son classement mondial des logements de luxe.  


ML | Reportage TF1 Quentin Fichet, Florence Leenknegt et Jean-François Douillet

Tout
TF1 Info