Guerre en Ukraine : un séisme pour l'économie mondiale

Embargo sur le pétrole russe : quelles conséquences ?

TF1 | Reportage C. Diwo, M. Pernet, C. Sebire
Publié le 5 mai 2022 à 20h10
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

L’Union européenne va-t-elle vraiment se passer du pétrole russe ?
C'est la voie suivie avec la mise en place progressive d’un embargo qui devrait être total à la fin de l’année.
Quelles seraient les conséquences pour nous ? Doit-on craindre une pénurie ?

Plus une goutte de pétrole russe dans nos véhicules européens. L’objectif de la Commission européenne est ambitieux. À quoi va ressembler cet embargo et quand sera-t-il mis en place ? Au plus tôt fin 2022, le temps pour les compagnies pétrolières européennes de s’organiser. Les vannes ne pouvant être fermées du jour au lendemain, l’Europe dépendant au pétrole russe. Il représente 26% de notre consommation, ce qui rapporte énormément à la Russie depuis le début de la guerre : 21 milliards d’euros.

Mais mettre fin à cette dépendance ne sera pas sans conséquences et notamment, pour nous, Français. À commencer par le prix à la pompe. Mauvaise nouvelle : il va augmenter surtout pour les conducteurs de véhicules diesel. Sachant que 25% du gazole utilisé en France vient de Russie. Il est trop tôt pour dire à combien s’élèvera cette hausse. En revanche, rassurez-vous, il n’y aura pas de pénurie à l’horizon car des stocks d’État permettront d’assurer au moins trois mois de consommation.

Mais peut-on s’approvisionner ailleurs ? Moyen-Orient, Amérique du Nord, Afrique, la liste des producteurs de pétrole est longue. Autant d’alternatives selon Olivier Gantois, président de l’UFIP Énergies et Mobilités. Mais cela va prendre du temps. Voilà pourquoi l’embargo ne serait effectif que dans six à sept mois.


TF1 | Reportage C. Diwo, M. Pernet, C. Sebire

Tout
TF1 Info