La flambée des prix de l'énergie

Essence et gazole : pourquoi les prix à la pompe sont-ils encore en hausse ?

LT
Publié le 10 septembre 2021 à 13h43
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

PRIX DES CARBURANTS – La reprise économique mondiale fait grimper les prix des carburants. Le litre de gazole a augmenté de 12% depuis le début de l’année et le sans plomb 95 de 16%.

À quand la fin de la hausse des prix des carburants ? Actuellement, ils atteignent leur plus haut niveau depuis le début de l’année et flirtent avec le record d’octobre 2018, mois de naissance du mouvement des Gilets jaunes. Ainsi, le gazole coûte désormais 1,43 euro le litre, soit 12% de plus qu’au début de l’année. 

Même tendance pour les prix de l’essence. Pour le sans plomb 95, le litre s’élève à 1,58 euro, soit 16% d’augmentation, toujours depuis le début de l’année. Quant au sans plomb 98, il est affiché à 1,66 euro le litre avec 17,50% de plus depuis un an. L’essence revient donc à nouveau plus cher que le gazole.

Ces augmentations sont dues notamment à la reprise économique mondiale. Elles inquiètent de nombreux professionnels, comme André Dubois, qui est chauffeur de taxi. Chaque semaine, il a besoin de trois pleins, mais avec la hausse du prix des carburants et la baisse d’activité liée au Covid, il accuse le coup. "Ça fait une baisse de revenu d’environ 200 euros net par mois, ce qui représente à peu près 15 à 20% du bénéfice", soupire-t-il. Il espère une accalmie et un geste de l’État. 

Des prix qui devraient stagner, voire reculer d’ici à la fin de l’année

Lorsque vous faites le plein, vous payez le prix du pétrole, la matière première, mais vous payez surtout des taxes qui représentent deux tiers des prix du carburant. Selon l’économiste Philippe Chalmin, il est peu probable que l’État rogne sur cette manne financière. 

Lire aussi

"Ces solutions auraient des coûts pour les finances publiques. Avec les niveaux de déficit public qui sont les nôtres, je ne suis pas sûr que ce soit, là, le choix que pourra privilégier le gouvernement", affirme-t-il dans le reportage de TF1 en tête de cet article. Les experts de l’énergie s’accordent sur un point : le cours du pétrole devrait stagner, voire reculer d’ici à la fin de l’année. 


LT

Tout
TF1 Info