Prix de l’énergie : à Strasbourg, l'entraide du collectif des Disjonctés

par La rédaction de TF1info | Reportage vidéo : Philippe Vogel, Eric Schings
Publié le 13 mars 2023 à 15h53

Source : JT 13h Semaine

Ils se font appeler les "Disjonctés" et ils s'organisent face aux géants de l'énergie.
Des petits commerçants et des artisans qui se regroupent pour dénoncer les tarifs plafonds qui ne sont pas toujours respectés par les fournisseurs.
Les boulangers, notamment, font partie des professionnels les plus touchés par cette flambée des prix.

Samuel est patron d'un salon de thé. Il a repris l'entreprise familiale et emploie une vingtaine de salariés. Michael, 25 ans, jeune boulanger à son compte, court du matin au soir entre son fournil et les clients à servir. Il n'a plus le choix. "Au début, j'avais deux vendeuses, mais j'ai dû m'en séparer parce que je n'étais plus capable de les payer, ni me payer moi-même. Donc en soi, payer une facture à 8500 euros quand on fait 8000 euros de chiffres d'affaires par mois, c'est compliqué", explique ce jeune boulanger. 

Je trouve que c'est du vol. Je payais 0,16 euro le kilowattheure et aujourd'hui, je suis à 0,47, c'est incroyable, c'est pas possible. Aujourd'hui, je devrais vendre ma baguette à six euros pour m'en sortir !
Un boulanger du collectif "Les Disjonctés"

"C'est incompréhensible, aujourd'hui, on passe de 1600 euros à 16.000 euros, à 17.000 euros !", renchérit un autre professionnel. Deux entreprises différentes et deux patrons aujourd'hui réunis au sein du même collectif pour s'entraider face à l'explosion de leur facture énergétique.

Malgré la demande du gouvernement de plafonner le prix du mégawattheure à 280 euros de l'heure, la facture de Michael affiche près du double. "Je trouve que c'est du vol. Je payais 0,16 euro le kilowattheure et aujourd'hui, je suis à 0,47, c'est incroyable, c'est pas possible. Aujourd'hui, je devrais vendre ma baguette à six euros pour m'en sortir !", s'offusque l'un des membres du collectif. 

Face à ce constat, le collectif des "Disjonctés" s'est créé pour dénoncer les différences de calcul du mégawattheure selon les fournisseurs d'énergie. "Un des commerçants est venu nous voir : il a une vingtaine de boutiques avec trois enseignes. Il a 20 factures, et il a 20 taux différents sur les 20 factures. Comment pouvez-vous expliquer ça ?", s'interroge Daniel Aaron, créateur du collectif. 

De la boulangerie de quartier au salon de thé du centre-ville, le collectif rassemble aujourd'hui une centaine d'entreprises et demande la publication d'un décret pour uniformiser le prix du mégawattheure, peu importe le fournisseur. Pour se serrer les coudes, Samuel a décidé de faire appel au jeune boulanger pour toutes ses commandes de pain, une manière concrète de s'entraider.


La rédaction de TF1info | Reportage vidéo : Philippe Vogel, Eric Schings

Tout
TF1 Info