Foire de Paris : des équipements pour consommer moins

Publié le 29 avril 2022 à 20h25, mis à jour le 30 avril 2022 à 1h35

Source : JT 20h WE

Consommer moins d'énergie est devenu une obsession moderne. Des électroménagers beaucoup moins gourmands en énergie sont en exposition à la Foire de Paris.

La cuisine est la pièce la plus énergivore du domicile, jusqu'à 400 euros d'électricité par an. La cuisson fait partie des postes de dépenses les plus importants. Ce fabricant d'électroménager a imaginé un four capable de réduire la facture. Un four combinant trois types de cuisson pour gagner du temps et donc de l'argent. "La micro-onde va surtout intervenir au tout début pour éviter d'avoir une phase de préchauffage. Et ensuite, on va directement attaquer avec un mode de cuisson vapeur et chaleur tournante plus grill" explique Olivier Tremoureux, directeur Marketing et développement commercial de SMEG France. Jusqu'à 25% d'énergies consommées en moins. Pour économiser, il faut souvent investir beaucoup pour cet appareil, près de 4 000 euros. On a calculé, ça fait près de 260 poulets rôtis pour l'amortir.

Moins d'électricité avec des programmes plus courts, c'est aussi la promesse de cette machine à laver. Avec elle, la consommation de lessive sera réduite. "Le tambour va peser le linge que j'ai inséré et en fonction du forme que j'ai choisi et du poids du linge va envoyer la dose optimale de lessive pour le programme", rapporte Quentin Deschamps, chef de produit d'Asko. Cette machine permet 30% de détergent en moins à chaque lavage. Avec un dosage précis qui permet également d'économiser de l'eau. Elle coûte deux fois plus cher qu'une machine traditionnelle, mais elle est conçue pour fonctionner au moins vingt ans.

“Fabriqué pour durer” pourrait être le slogan de cette bouilloire multifonction à 234 euros. "L'idée, c'est de faire de l'électroménager qu'on ne jettera plus. "De l'électroménager à la fois durable, réparable, évolutif aussi et puis d'associer cette partie environnement avec la partie sociale et donc de le fabriquer en France" présente Kareen Maya Levy, présidente et co-fondatrice de Kippit. Pas de plastique emboîté, mais des vis pour démonter l'appareil en quelques minutes et changer ainsi facilement les pièces en cas de panne. De l'électroménager plus cher, c'est sans doute le prix à payer pour faire des économies à long terme.

T F1 | Reportage C. Abel, M. Derre


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info