Le 20h

François Lenglet : "Le gouvernement voulait frapper les mutuelles au portefeuille et ce sont les assurés qu'il atteint"

Publié le 25 mars 2021 à 20h22, mis à jour le 25 mars 2021 à 23h13
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Ce jeudi 25 mars, François Lenglet, spécialiste économie de TF1, nous livre son analyse sur l'augmentation des tarifs des mutuelles de santé et des raisons de cette hausse.

De prime abord, François Lenglet affirme qu'en voulant frapper les mutuelles au portefeuille, le gouvernement a atteint les assurés. "Il y a une sorte de naïveté à penser qu'en taxant tel ou tel secteur, comme celui des mutuelles de santé, il n'y a que lui qui va payer, parce que les entreprises parviennent toujours à refacturer cette charge au client en augmentant leur prix" ajoute-t-il par la suite.

Pour le spécialiste économie de TF1, "cette envolée des primes d'assurance santé est en réalité la facture de la crise sanitaire, qui passe de main en main", en ajoutant que l'État a facturé les mutuelles pour financer ces dépenses exceptionnelles. Et ces dernières ont facturé les assurés. Ainsi, pour François Lenglet, le "quoiqu'il en coûte" utilisé par Emmanuel Macron pour montrer sa détermination à lutter contre l'épidémie aurait dû se dire "quoiqu'il vous en coûte".

François Lenglet prévient que "ce tour de passe-passe va se reproduire avec le projet de taxe carbone aux frontières". Il rappelle que "l'objectif affiché est de frapper les Chinois et les produits qu'ils nous vendent. Les voitures, les vélos, les ordinateurs qui ne respectent pas les normes environnementales". Mais selon notre spécialiste économie, "le consommateur européen va les payer plus cher".


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info