L'inflation est très fortement ressentie sur les dépenses des Français, mais elle figure parmi les plus modérées en Europe.
Elle est deux fois moins élevée qu'en Allemagne, en Italie ou encore au Royaume-Uni.
Doit-on s'attendre à ce que cette tendance se poursuive ? On fait le point.

Quand il s'agissait d'inflation, 2022 était l'année des mauvaises nouvelles. En cette première semaine de 2023, osons un changement de ton. Pourquoi y a-t-il de l'espoir ? D'abord, parce que le prix de l'énergie baisse. Prenez le pétrole : à 78 dollars aujourd'hui, le prix du baril a retrouvé son niveau d'il y a un an, avant la guerre en Ukraine.

Pas de baisse attendue sur l'alimentaire

Le prix du gaz aussi baisse fortement depuis quelques semaines. C'est une bonne nouvelle pour les professionnels qui ne bénéficient pas du bouclier tarifaire. Qu'en sera-t-il pour le panier de courses ? Les prix vont-ils baisser ? Cela est peu probable. En revanche, ils peuvent cesser d'augmenter, ou augmenter moins vite. Ce fut d'ailleurs le cas le mois dernier, à condition que la baisse du coût de l'énergie se poursuive en 2023.

Sinon, pour supporter l'inflation, la solution serait de gagner plus. Les salaires vont-ils augmenter en 2023 ? Toutes les enquêtes montrent que la hausse des salaires, forte en 2022, devrait se poursuivre et dépasser les 4% cette année. Les salariés sont en position de force pour négocier une augmentation. Car jamais les entreprises françaises n'ont autant manqué de main d'œuvre et ça, c'est bon pour votre fiche de paie.


TF1 | Reportage Matthieu Poissonnet, Guillaume Vuitton

Tout
TF1 Info