Votre pouvoir d'achat

Chauffage : la flambée du prix du granulé de bois est-elle justifiée ?

M.D. | Reportage Nathalie Chiesa, Patrick Delannes
Publié le 5 juillet 2022 à 11h16
JT Perso

Source : JT 20h WE

En France, 7 millions de foyers français se chauffent avec un poêle à bois.
Depuis un an, le prix des granulés a bondi de 20%.
Pourquoi une telle haugmentation ?

Comme beaucoup de Français, Corinne et son mari ont décidé, il y a cinq ans, de remplacer leur chaudière au fioul par un poêle à bois. Le couple espérait alors faire de belles économies. Sauf que depuis un an, le prix des granulés de chauffage ne cesse d'augmenter : +20% depuis mai 2021. Alors forcément, leur facture de chauffage grimpe elle aussi. 

"On était à plus de 2000 euros à l'année avec le fioul, on était passé à 800 euros par an. Actuellement, on commande environ quatre tonnes de granulés de bois par an, et le prix de la tonne tourne autour de 280-300 euros. On va donc revenir au même niveau qu'à l'époque où on a changé notre chaudière", déplore cette habitante d'Arlanc (Puy-de-Dôme), dans le reportage de TF1 en tête de cet article. Un surcoût difficile à accepter, d'autant que le couple habite à 600 mètres de deux usines de fabrication de granulés et dans une région forestière. "Chez nous, on a l'impression que tout est sur place, donc tout devrait être théoriquement un peu plus simple et un peu moins cher. En tout cas, c'est comme ça qu'on l'avait imaginé...", poursuit-elle.

"Il y a des fabricants qui abusent"

Les fabricants ont-ils augmenté leurs prix ? Oui. Il y a quelques années, la matière première,  la sciure de bois, ne valait rien ou presque. Aujourd'hui, on la retrouve dans les granulés de chauffage, mais aussi dans le papier ou le contreplaqué. Résultat, les demandes ont explosé ces dernières années. Et, par conséquent, le prix à l'achat des granulés de bois aussi. Le coût de la tonne a bondi d'environ 5 euros par rapport à il y a un an. "Nous, on subit des augmentations, donc on doit forcément les rétrocéder sur le produit fini", souligne Vincent Canton, responsable de production au sein de l'entreprise SGA granulés d'Arlanc. Et ce n'est pas la seule hausse subie par les fabricants. À cela s'ajoutent l'augmentation du prix l'électricité et la hausse des frais de transports. 

Lire aussi

Du côté des revendeurs, on dit ne pas avoir d'autre choix que d'augmenter les prix pour compenser la hausse imposée par les fabricants. C'est le cas notamment de Pascal Besset, qui gère deux magasins en Auvergne. "Il y a forcément [des fabricants] qui abusent. C'est simple de faire de la spéculation : on fait de la rétention. Moi, je pourrais avoir des dépôts pleins de granules et dire je n'en ai pas, j'en profite pour augmenter les tarifs. Mais vous voyez bien, on n'a plus rien, et on vend au fur et à mesure à un prix correct", assure-t-il. Certains magasins font même face à des pénuries. Selon les spécialistes, le prix du granulé devrait encore augmenter à l'approche de l'hiver.


M.D. | Reportage Nathalie Chiesa, Patrick Delannes

Tout
TF1 Info