Le 13H

"Ils dévalisent les rayons" : pourquoi de plus en plus d'Allemands font leurs courses en France

TF1 | Reportage Philippe Vogel, Joseph Pasquier
Publié le 7 avril 2022 à 10h28, mis à jour le 7 avril 2022 à 10h49
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Nos voisins allemands sont de plus en plus nombreux à traverser la frontière pour venir faire leurs courses ou le plein de leur voiture en Alsace.
Outre-Rhin, les pâtes et l'huile, notamment, coûtent actuellement deux fois plus cher qu'en France.

Sur le parking du supermarché de Seltz, dans le Bas-Rhin, où se rend TF1 dans le reportage en tête de cet article, les voitures avec des plaques allemandes sont de plus en plus nombreuses. Et à l'intérieur du magasin, certains rayons sont dévalisés dès l'ouverture. C'est le cas pour la farine, le sucre, et surtout l'huile, plus chère et beaucoup plus rare outre-Rhin. "En Allemagne, on ne trouve plus rien, explique un client qui a traversé la frontière pour venir faire ses courses. Tout est déjà vendu et les rayons sont vides". "On fait une demi-heure de route donc ce n'est pas trop loin, confie de son côté une jeune femme. On est venu exprès pour la farine et l'huile, en Allemagne c'est impossible d'en trouver." Un troisième client ajoute que "même les hard discount" comme Lidl et Aldi sont devenus plus chers dans son pays, où "tous les prix ont augmenté". 

À quelques kilomètres, dans une enseigne hard-discount de l'autre côté de la frontière, certains rayons sont désespérément vides : les supermarchés allemands rationnent les achats sur l'huile de tournesol, le sucre ou la farine pour parer au risque de pénurie. D'où la nouvelle habitude des consommateurs allemands de jouer à saute-frontière, comme le montre également cet autre reportage de TF1 :

Les supermarchés français attirent les consommateurs allemandsSource : JT 20h Semaine
JT Perso

"On en a tous les jours"

"Ils ont droit à une bouteille d'huile d'un litre par achat, donc chez nous quand ils viennent, c'est plutôt par carton, ils nous dévalisent les rayons pour faire du stock, assure à TF1 Stéphane Deiber, le directeur du Super U de Seltz. Auparavant ils venaient plus en fin de semaine le vendredi et samedi, aujourd'hui on en a tous les jours".

Et on peut observer le même phénomène dans les stations-service françaises : des clients allemands en nombre et des files d'attente à la pompe. Depuis quelques semaines, les cuves d'un supermarché français se vident ainsi à vitesse grand V. "Avec 20 centimes de différence au litre entre la France et l'Allemagne, c'est vraiment intéressant", fait valoir un automobiliste allemand. "Si le réservoir est vide, ça vaut le coup de venir, mais pas pour quelques litres", tempère un autre. Le mois dernier en Allemagne, les prix ont grimpé d'environ 8% selon l'institut de statistiques du pays. Les pâtes et l'huile y sont désormais deux fois plus chères qu'en France. 


TF1 | Reportage Philippe Vogel, Joseph Pasquier

Tout
TF1 Info