Le 20h

Vacances : été record pour les hôtels et campings... les restaurants à la peine

TF1 | Reportage Antoine Cazabonne, Klervi Gouiffès
Publié le 9 août 2022 à 10h40
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

La saison touristique bat son plein.
Dans l'Hérault, un record de fréquentation vient d'être battu.
Pourtant, les commerces et les restaurants ne tournent pas aussi bien qu'on pourrait le penser.

Dans l'Hérault, le mois de juillet n'a jamais été aussi rempli dans les campings et les hôtels du département. Le mois dernier, plus de dix millions de nuitées ont été enregistrées, soit 10% de plus qu'en 2019. Une situation qui enchante les professionnels du secteur, mais qui peut s'avérer être un véritable casse-tête pour les vacanciers. À Palavas-les-flots, un couple interrogé par le 20H de TF1 a ainsi dû trouver deux hôtels différents pour pouvoir se loger durant leur séjour, faut de place dans l'hébergement sélectionné. 

"Il y en a beaucoup de complets. On réussit tout de même à trouver, mais on le voit, à la mer, sur le port, dans les commerces... il y a du monde", détaille ainsi cette vacancière interrogée dans le reportage en tête de cet article.  

Dans certains campings, une longue file d'attente se forme chaque jour pour trouver un emplacement. "On n'arrête pas, ça rentre, ça sort, il y a toujours du monde devant le portail, c'est vraiment une grosse saison", détaille la gérante d'un établissement. Sur place, nous avons rencontré Étienne et sa copine, qui font du camping pour la première fois. Leur choix est économique. "C'est aussi moins cher que tout ce qui est hôtel et tout ça. On peut se faire une petite semaine à moindre prix", explique le jeune homme.

Les restaurateurs victimes des fortes chaleurs

Résultat, les plages sont bondées. Mais les restaurants, eux, tournent au ralenti. C'est le cas du "Va Bene", dont le chiffre d'affaires a diminué de 15% en juillet. En cause : les fortes chaleurs à répétition qui découragent les touristes. "Les gens ne vont pas manger au restaurant, les gens ne sortent pas, ils restent chez eux, sous la clim' à la maison et à la fraîcheur", déplore Malek Belkhiter, gérant du "Va Bene" à Palavas-les-Flots. 

Lire aussi

Et la restauration n'est pas le seul secteur touché. Devant les locations de bateaux, les vacanciers passent sans s'arrêter. Avec les fortes chaleurs, "les gens ont préféré rester au bord de la piscine ou les volets fermés pour ne pas sortir", avance Fabrice Anne, gérant de l'établissement "Fan boat location". Les hausses des prix des carburants a également dissuadé les touristes de se lancer dans la location de bateau, selon lui.

Un été dans un contexte de forte inflation qui peu pénaliser certains secteurs. Mais les professionnels de la restauration et des loisirs restent optimistes, et tous espèrent une meilleure fréquentation au mois d'août.


TF1 | Reportage Antoine Cazabonne, Klervi Gouiffès

Tout
TF1 Info