Dans le Centre et en Île-de-France, trouver du carburant est toujours très difficile

TF1info | Reportage : P. Gallaccio, E. Binet, C. Campusano
Publié le 16 octobre 2022 à 10h45, mis à jour le 16 octobre 2022 à 10h59

Source : JT 20h WE

Ce samedi, 27,3% des stations-services françaises étaient en difficulté, légèrement moins que la veille.
Les régions les plus touchées sont l’Île-de-France (39,9%), et le Centre-Val de Loire (36%).

Dans la ville de Tours, c’est presque impossible de trouver une station-service qui ne soit pas en rupture de carburant ce week-end. Celle qu'a visitée une équipe de TF1, pour le reportage en tête d'article, est totalement à sec, mais le téléphone n’arrête pourtant pas de sonner. "On n'a plus de carburant, je suis désolée", répond invariablement la caissière, submergée par les appels.

Les chauffeurs de camions-citernes sont épuisés

Les dépôts de carburant de la région de Tours et d'Orléans sont au plus bas. Et ce week-end, très peu de camions-citernes circulent. Après une semaine éprouvante, les chauffeurs sont épuisés. Ce qui a eu pour résultat qu’il faut s’éloigner des centre-villes. Dans une station à un quart d’heure de Tours, par exemple, il y a encore de l’essence. C’est une chance pour le cycliste qui est venu ravitailler sa voiture tombée en panne. "15 kilomètres, 25 minutes de vélo", sourit le jeune homme, "pas le choix, c'est le seul endroit où il y en a !".

En région parisienne, la pénurie s’aggrave. Selon le gouvernement, c’est la faute à une consommation anormalement élevée. Dans une station-service du Sud-ouest de Paris que nous avons filmée, il fallait patienter une heure. Et pour certains... pour rien : plus d'essence à la pompe, il ne reste que du gazole. Ce dimanche, un peu plus de camions-citernes devraient circuler en Île-de-France, et la fin de la grève à la raffinerie de Gravenchon pourrait soulager certaines stations. Mais difficile d'espérer un retour à la normale au niveau national, avant la remise en route de toutes les raffineries du pays.


TF1info | Reportage : P. Gallaccio, E. Binet, C. Campusano

Tout
TF1 Info