Prix des pâtes : "Il y aura une baisse en février", assure à TF1 le patron d'un grand groupe industriel

par La rédaction de TF1info | Reportage Pierre Corrieu, Loïc Gorgibus
Publié le 10 novembre 2023 à 11h13

Source : JT 20h Semaine

Après des mois de hausse continue, les prix se calment enfin dans les supermarchés.
TF1, qui remplit chaque mois le même panier de course avec les mêmes produits, le constate en novembre.
À quand la vraie baisse ? Les signaux sont au vert pour le début d'année.

Cette fois, c'est sûr, la crise inflationniste est derrière nous. En tout cas, c'est le gouvernement qui le dit. Qu'en est-il vraiment dans les rayons ? Depuis onze mois, nous suivons de très près 15 produits du quotidien dans le même supermarché, avec la même liste de courses. En ce mois de novembre, nous les commençons avec un produit plus cher que le mois dernier : le prix de notre pack de lait a augmenté de six centimes, mais il s'agit de l'unique hausse de notre panier. Le litre d'huile d'olive nous coûte 27 centimes de moins, après une hausse très importante en octobre. Et celui du café a diminué de huit centimes.

En un mois, notre panier nous coûte au final 26 centimes de moins. Une baisse légère, comme le constatent aussi les clients que nous interrogeons. "Je prends toujours les mêmes articles, mais il n'y a pas de baisse fondamentale dessus", répond ainsi une femme. En effet, de nombreux prix stagnent. Dans notre panier, dix articles se vendent au même prix que le mois dernier. C'est le cas des pâtes, par exemple. Pourtant, le prix du blé dur qui sert à les fabriquer ne cesse de baisser depuis plusieurs mois. Le blé dur, le blé tendre, mais aussi le tournesol, le maïs ou encore le colza : les cours de nombreuses matières premières diminuent.

Alors, à quand une vraie baisse ? Nous avons posé la question à plusieurs industriels de l'agro-alimentaire. Aucun n'a souhaité s'exprimer, mais l'un d'eux nous affirme, de façon anonyme :" Oui, il y aura une baisse du prix des pâtes, même si l'énergie coûte encore très cher. Ce sera surtout visible en février dans les rayons". Des propos que confirme Emily Mayer, spécialiste de la grande distribution au sein de l'institut Circana. "On s'attend à ce que les prix continuent de baisser comme ça un petit peu chaque mois. Après, c'est vrai que la prochaine grosse échéance, ce sont les négociations commerciales. On va voir ce qui va émerger de ces négociations commerciales, est-ce que les baisses de prix vont être accélérées ou pas."

Des négociations commerciales entre les industriels et les supermarchés qui se termineront exceptionnellement fin janvier, et non en mars comme habituellement. Une volonté du gouvernement pour que les baisses de prix se voient plus rapidement dans les rayons


La rédaction de TF1info | Reportage Pierre Corrieu, Loïc Gorgibus

Tout
TF1 Info