Initiatives environnementales

Initiatives positives : la solution pour ne plus jeter de poisson

Publié le 1 juillet 2022 à 20h28
JT Perso

Source : JT 20h WE

La chasse au gaspillage devient une nécessité. À sa création, une association finistérienne récupérait les fruits et légumes invendus des producteurs. Aujourd'hui, elle valorise aussi les poissons qui n'ont pas trouvé preneur dans les criées.

Le port de Lorient (Morbihan) produit 25 000 tonnes de poisson chaque année. La moitié est jetée ou détournée en alimentation animale. Ce mareyeur doit même rejeter une partie des filets boudée par les acheteurs. Mais depuis quelques mois, ces morceaux non désirés ont trouvé preneur. Lancée par Karim Vincent-Viry, la société Finisterestes 29 récupère chaque jour ses filets pour les vendre dans des épiceries. Ils sont vendus dix euros le kilo, presque deux fois moins chers qu'en circuit traditionnel.

Avec ce prix, Isabelle Rouge, co-gérante d'une épicerie dans la région, a augmenté son chiffre d'affaires de 30 %. Cette démarche a boosté ses ventes. Tous les jours, elle donne à ses clients la possibilité de pouvoir acheter des fruits, des légumes et des poissons revalorisés à tarif très abordable. Ces produits sont accessibles à tous.

L'entreprise de Karim arrive à récupérer et à écouler une tonne par semaine. Mais il trouve que ce n'est pas encore suffisant. Son objectif est d'arriver à zéro gaspillage sur la région bretonne. On trouve aussi des fruits et légumes rejetés par la grande distribution dans la région. Karim les rachète dans les centrales agricoles juste avant qu'ils soient jetés pour de simples défauts esthétiques. En France, un kilo de légumes sur cinq est rejeté avant même d'atteindre les circuits de distribution.

TF1 | Reportage P. Gély, L. Larvor, A. Greff


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info