Le 20h

VIDÉO - Pulls moches de Noël : la drôle de tendance en cinq chiffres

La rédaction de LCI | Reportage vidéo J. Roux, F. Couturon, T. Marquez
Publié le 17 décembre 2021 à 10h48, mis à jour le 17 décembre 2021 à 11h01
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

INSOLITE - C'est un phénomène anglo-saxon qui a désormais gagné la France. La journée internationale du pull moche de Noël a lieu ce vendredi. Voici cinq chiffres et dates illustrant ce nouveau business.

Avec le pull de Noël, le kitsch est assumé, réjouissant les adeptes de cette nouvelle tradition des fêtes de fin d'année. Mais aussi les nombreuses marques de prêt-à-porter qui ne manquent plus de lancer leur propre collection. Clin d'œil aux bons vieux chandails qui grattent, tricotés par grand-mère, ce vêtement disgracieux, coloré et avec des motifs tapageurs, est devenu un "must" des festivités entre amis ou collègues de bureau. Au point que certains profitent même de l'occasion pour organiser des concours. 

Voici cinq dates et chiffres retraçant l'histoire et illustrant le business du pull moche de Noël.

3 : le troisième vendredi du mois de décembre

Le pull moche de Noël est devenu une tradition dans cette période festive hivernale, au point qu'une journée entière lui est consacrée. Depuis 2011, il a ainsi été décidé que tous les troisièmes vendredi du mois de décembre seraient l'occasion de célébrer ce vêtement ,qui fait souvent l'objet de concours afin de décider qui se distingue le plus par sa laideur. Cette année 2021, pour les dix ans de l'instauration de cette tradition, le pull moche de Noël est donc fêté ce vendredi 17 décembre.

2002 : la première soirée officielle sur ce thème

Difficile de définir quand a été tricoté le premier pull de Noël. Si leur commercialisation aurait commencé dès les années 1980, la première soirée mettant en avant ce vêtement devenu emblématique remonterait à 2002, un an après la sortie du film Bridget Jones dans lequel Mark Darcy (Colin Firth) faisait sensation avec pull à tête de renne. Selon les recherches menées par Brian Miller, un des auteurs du livre Ugly Christmas Sweater Party Book: The Definitive Guide to Getting Your Ugly On, cette première fête mettant à l'honneur les pulls moches de Noël aurait été organisée par deux Canadiens, à Vancouver, afin de lever des fonds pour le traitement d'un de leur ami atteint d'un cancer. 

La fête a été un succès, ouvrant la voie à des événements similaires dans tout l'hémisphère nord. Aujourd'hui, les fêtes de pull-over moches ont pu perdre ce côté caritatif, mais le kitsch et l'esprit d'autodérision restent encore d'actualité et peuvent expliquer le succès de la tendance.  

5% : des chiffres d'affaires gonflés par ces ventes

Surfant sur cette tendance, de nombreuses marques de prêt-à-porter ont également lancé leur collection de pulls de Noël. C'est le cas de la boutique de vêtements de Vélizy-Villacoublay où se rend TF1 dans le reportage en tête de cet article. Grâce à la vente de pulls sur le thème des fêtes de fin d'année, le magasin assure augmenter son chiffre d'affaires du mois de décembre de 5%. 

"Tout de suite, ça a été très vite aspiré par les marques. L'idée, c'est d'essayer de vendre des pulls moches à une population qu'ils n'auraient pas forcément comme clients, c'est-à-dire plutôt des jeunes, mais surtout pour leur faire acheter quoi ? Des pulls pas moches, c'est-à-dire des pulls qu'ils vont mettre tous les jours", explique ainsi Rodolphe Bonnasse, expert de la grande distribution.

9,99 euros : un pull moche signé Lidl

Au point que des marques comme Lidl se sont également lancées dans ce secteur. Jeudi, à la veille de cette journée internationale du pull de Noël, l'enseigne de discount allemande a mis en vente ses propres modèles à ses couleurs. Au prix de 9,99 euros, la moitié des 500.000 pulls disponibles dans toute la France ont été vendus en une journée. 

"On a une bonne dynamique sur notre marque, sur notre logo, et donc, on voulait aussi tenter avec le pull, et ça prend ! Et le client est content aussi de ce type de produit", vante Mehdi Houari, responsable des ventes non alimentaires au sein de Lidl France. Mais derrière les caddies bien remplis se cache parfois un business très lucratif sur Internet. Le produit peut alors coûter 40 euros, 55 euros, voire 130 euros pour certaines annonces. Soit treize fois la valeur du prix initial.

5 : le nombre d'éditions du championnat du monde organisé en France

Alors pour garder l'esprit initial d'autodérision et s'échapper du côté commercial que cette tendance a prise, un championnat du monde du pull moche est organisé depuis 2016. Pour sa cinquième édition, cette compétition s'est tenue le 4 décembre dernier à Albi, dans le Tarn. 

Dans l'annonce de l'événement, les organisateurs assurent accepter "le pull le plus vintage, décalé, moche et surprenant. Pulls de noël, cols roulés qui piquent, pulls des années 60, 70, 80 même les "Waikiki"". La première condition reste que le pull soit fait main, afin de récompenser la créativité de chacun. Loin d'une compétition très sérieuse, le championnat s'est surtout tenu dans la bonne humeur. Des gagnants ont quand même été désignés, dont la photo, extraite de l'émission "Quotidien", figure ci-dessus.


La rédaction de LCI | Reportage vidéo J. Roux, F. Couturon, T. Marquez

Tout
TF1 Info