Le 20h

Trop cher, trop sucré : pourquoi la consommation de jus de fruit baisse ?

par La rédaction de TF1info | Reportage Valentin Dépret, E. Binet, Julien Roux
Publié le 3 novembre 2022 à 20h26
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Ils accompagnent nos goûters, nos déjeuners et nos apéritifs, chaque Français boit en moyenne 18 litres de jus de fruit par an.
Pourtant, depuis quelques années, leur consommation est en baisse.
Trop cher et trop sucré, les consommateurs ont changé leurs habitudes, les producteurs aussi.

"C'est d'abord le goût du sucre avant le goût du fruit et cela me dérange beaucoup", commente une consommatrice. "Ma femme n'aime pas trop le sucre non plus, donc je n'en achète pas", ajoute un autre. Un verre de jus de fruit de 250 ml contient quatre morceaux de sucre, autant qu'un verre de soda.  Les consommateurs préfèrent alors s'en détourner. De plus, le Nutri-Score est d'ailleurs bien souvent C, voire D et même E. 

Des ventes en recul

Conséquences : les ventes sont en recul, alors que les sodas, thés glacés et boissons énergisantes gagnent du terrain. Un recul de 3% quand celles des boissons énergisantes ont bondi de 18% et celles des sodas de 5%.

Pour autant, cela ne suffit pas à expliquer ce désamour. C'est aussi une question de prix. Chez un fabricant dans l'Oise, le jus d'orange est trois fois plus cher qu'un soda. On ne produit pas un soda comme on produit un jus, il faut commander et presser les fruits. Cette augmentation de prix a eu un impact considérable sur les ventes et les habitudes des consommateurs, qui dorénavant pressent leur jus à la maison. 

Lire aussi

Alors comment inverser la tendance ? "On a enlevé près de 30% de jus d'orange pour le remplacer par de l'eau de coco, commente Florence Frappa, directrice générale de Eckes-Granini France. De manière à ce qu'au niveau du goût ce soit imperceptible, mais qu'en apport en sucres il y ait une différence importante." Cela réduit le taux de sucre du jus de fruits de 30%. Une stratégie qui semble gagnante. Alors que la vente de la marque était en chute libre depuis quatre ans, elles sont de nouveau en hausse de 2% ces douze derniers mois.

Les jus de fruits ne sont pas morts, ils doivent simplement se réinventer. 


La rédaction de TF1info | Reportage Valentin Dépret, E. Binet, Julien Roux

Tout
TF1 Info