Aide alimentaire : la solidarité se cultive dans les potagers

par La rédaction de TF1 | Reportage Irvin Blonz, Grégory Martin
Publié le 6 septembre 2023 à 17h28

Source : JT 13h Semaine

Des bénévoles récupèrent les surplus de légumes qui ne sont pas ramassés dans les potagers de particuliers.
C'est notamment le cas à Époisses en Côte-d'Or.

Françoise possède cinq pruniers. Ils lui donnent de nombreux fruits. Problème cette année, elle ne peut pas les ramasser. Elle a donc fait appel à ces retraités bénévoles. Ils ne cueillent pas pour eux, mais pour les autres. Chaque semaine, ils font le tour des particuliers, des maraîchers qui ont trop de fruits et légumes, pour les offrir à des associations d'aides alimentaires.

Ces donations sont essentielles, car l'inflation pèse lourd pour la banque alimentaire. Elle accompagne 20% de bénéficiaires en plus depuis 2020.

"Il ne faut pas que ça se perde"

Donner plutôt que gaspiller : à Époisses (Côte-d'Or), le surplus profite aux habitants de la commune. Patricia a un grand potager et beaucoup de tomates cerises : "Ça donne une quantité astronomique et nous, on est que deux à la maison ; il ne faut pas que ça se perde, alors, on donne, c'est quand même mieux".

La collecte se poursuit jusqu'à fin octobre. Elle reviendra à Époisses l'an prochain pour éviter les pertes. Dans le pays chaque année, dix millions de tonnes de produits alimentaires finissent à la poubelle.


La rédaction de TF1 | Reportage Irvin Blonz, Grégory Martin

Tout
TF1 Info