Impact positif

Le grand format : faut-il faire confiance aux dates de consommation ?

Publié le 7 décembre 2020 à 20h22, mis à jour le 8 décembre 2020 à 0h08
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

L'essentiel

Nous scrutons souvent la date de péremption des produits que nous consommons. Et une fois cette date dépassée, nous les jetons à la poubelle sans leur laisser une chance, la faute au DLC et DDM. Découvrez quelques astuces pour éviter ce gaspillage.

La DDM ou Date de durée minimale est indicative. Une fois dépassé, le produit peut perdre en qualité, mais il est sans risque pour la santé. On la retrouve sur les produits d'épicerie. La DLC ou Date limite de consommation est une date sanitaire après laquelle le produit peut présenter des risques pour la santé. On la retrouve surtout sur les produits frais. À l'image de Too Good To Go, des milliers de commerçants utilisent des applications mobiles anti-gaspi pour gérer ces dates.

Ne plus gaspiller, c'est aussi l'objectif affiché par la grande distribution. D'ailleurs, un nouveau rayon a vu le jour dans la plupart des supermarchés, celui de l'anti-gaspi. Une solution qui permet aux enseignes d'écouler les invendus tout en permettant à des clients d'accéder à des aliments qu'ils n'auraient pas achetés en temps normal. Malgré tout, les chiffres du gaspillage restent encore vertigineux, car chaque Français jette sept kilos de produits encore emballés par an, soit 240 euros d'aliments.