Menu malin : le bouillon à la conquête de la France

Publié le 18 février 2024 à 18h22, mis à jour le 18 février 2024 à 19h43

Source : Sept à huit

REPORTAGE – À Lille, la recette du succès d'un bouillon est la même qu'à Paris. Une cuisine de grand-mère, des plats pas chers servis vite dans une ambiance de cantine, mais dans un cadre d'exception. Actuellement, les bouillons se multiplient en province.

Raphaël et ses amis ont supporté une demi-heure d'attente pour pouvoir tester le nouveau concept tout juste arrivé à Lille, un bouillon, une cantine chic et une promesse, manger bien et pas cher. La première gorgée d'apéro à peine avalée, les entrées arrivent. Des plats de grand-mères servis sans fioritures. Le repas continue au pas de charge. Pour finir, l'attablée se laisse tenter par quelques douceurs. Leur addition est de 185,80 euros pour six, soit 30 euros par personne, environ 10 euros de plus que le ticket moyen dans le restaurant.

Depuis l'inflation, les bouillons ont la réputation d'être les restos anti-crise par excellence. Mais à Paris, au début du siècle dernier, le plus connu s'appelle Chartier et a servi 50 millions de repas depuis sa création. Après avoir conquis la capitale, les bouillons envahissent désormais toute la France. Il s'en ouvre actuellement un par mois. Mais l'affluence qui permet de pratiquer les prix bas n'est pas la même en région qu'à Paris, et à Lille, les restaurants concurrents affichent déjà des tarifs très attractifs. Comment le petit nouveau va-t-il relever le défi ?

Cet extrait vidéo est issu du replay de Sept à Huit, émission d’information et de reportages hebdomadaire diffusée sur TF1 et présentée par Harry Roselmack. 7 à 8 propose 3 à 4 reportages sur l’actualité du moment : politique, faits divers, société ou encore évènements internationaux.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info