Le prix de la cotisation pour une mutuelle est très variable en fonction des régions.
D'un département à l'autre, le montant peut varier de plusieurs centaines d’euros.
Comment l’expliquer ?

Une hétérogénéité qui ne cesse de s'accentuer. En 2022, les écarts de prix des complémentaires santé se sont creusés entre les différents départements français. Interrogés par TF1, Marie-Josée et son mari, qui avaient passé leur vie en région parisienne, se sont installés à Auray (Morbihan) depuis sept ans. Et ils ont senti la différence. "Là, on paye 85 € par personne. Et on a tout. C'est moins cher dans le Morbihan qu'en région parisienne", témoigne l'intéressée. 

Plus de 200 € de différence entre certains départements

C'est simple, en fonction de leur lieu de résidence, la cotisation des Français varie de plusieurs centaines d’euros. C'est particulièrement le cas pour les personnes de plus de 60 ans. Si le tarif des complémentaires santé pour les seniors reste stable en 2022 (2890 euros annuels en moyenne contre 2883 en 2021), une première depuis dix ans, cette tendance cache de nombreuses disparités. Il existe par exemple plus de 200 € de différences entre des départements comme l’Allier, le Morbihan et la Sarthe avec ceux d'Île-de-France, la Côte d'Azur ou encore la Haute-Garonne, qui dépassent le seuil des 3000€ annuels. 300 € par mois, "c'est très cher", confirme une Toulousaine au micro de TF1. 

Coût annuel d'une complémentaire santé pour un couple de plus de 60 ans.
Coût annuel d'une complémentaire santé pour un couple de plus de 60 ans. - TF1

Pour des raisons historiques (voir après), l'écart est même encore plus important entre le "top 5" des départements les plus chers et ceux d'Alsace-Moselle (de 2165 euros à 2185 euros).

Coût annuel d'une complémentaire santé pour un couple de plus de 60 ans.
Coût annuel d'une complémentaire santé pour un couple de plus de 60 ans. - TF1

Ces différences s'expliquent par plusieurs facteurs. Déjà, l'Alsace-Moselle bénéficie d'un régime local d'Assurance maladie, lié à son histoire commune avec l'Allemagne. Initialement maintenu à titre provisoire après la Seconde Guerre mondiale, il a finalement été pérennisé dans le temps. 

Dépassements d'honoraires et besoins différents

Par ailleurs, les Français qui vivent en zones rurales ont une facture réduite. "Ça vient peut-être du fait que l'on a moins de spécialistes. Ça devient compliqué pour obtenir des rendez-vous médicaux", estime une habitante de l'une de ces régions. C'est une des explications. Mais il ne faut pas non plus oublier les dépassements d'honoraires, qui sont plus fréquents dans les grandes villes qu'à la campagne. "Dans les zones très urbanisées, on peut avoir une consommation plus forte. Et surtout, le dépassement d’honoraires [plus fréquent dans les grandes villes] de certains professionnels de santé se répercute sur les prises en charge des complémentaires et les cotisations", confirme Samuel Bansard, président de Meilleurtaux Assurances.

Complémentaires santé : des écarts de prix selon les régionsSource : JT 13h Semaine

Alors comment faire pour minimiser au mieux ces dépenses ? "Ce qui me semble important pour les assurés, c'est de toujours prendre compte leurs besoins, d'identifier s'ils ont réellement besoin d'une prise en charge importante sur de l'optique ou du dentaire. Cela permet de faire réduire le niveau des cotisations à régler", explique Samuel Bansard. Un conseil qui s'applique plutôt aux familles et aux jeunes actifs, les catégories qui ont vu leurs mensualités flamber cette année. 


M.G | Reportage TF1 : David De Araujo, Nicolas Hesse

Tout
TF1 Info