LE WE 20H

VIDÉO - Normes de sécurité : découvrez comment les jouets de vos enfants sont testés

F. Senneville | Reportage : L. Kebdani et T. Leproux
Publié le 25 décembre 2021 à 20h10, mis à jour le 26 décembre 2021 à 18h01
JT Perso

Source : JT 20h WE

CRASH-TEST- Avant d'être commercialisé, chaque jouet doit être étudié et testé pour détecter une éventuelle dangerosité. Une équipe de TF1 s'est invitée aux côtés des "testeurs de jouets".

Malmenées, déchirées, et même brûlées : les peluches testées dans le laboratoire de la répression des fraudes de Lille sont soumises à toutes les épreuves. Les techniciens placent le jouet face à toutes sortes de cas de figure qui pourraient survenir dans la vie réelle, pour vérifier qu'il tient bon, et ne peut pas mettre l'enfant en danger.

On reproduit des situations en simulant l'action que pourrait avoir l'enfant, comme avec une petite pelleteuse projetée à toute vitesse contre un obstacle, qui reproduit l'équivalent d'une marche. Le jouet a tenu bon, le test de résistance est positif : il sera validé par les experts. La petite pelleteuse orange pourra donc être commercialisée avec la norme CE, qui indique qu'elle est conforme aux exigences européennes.

À l'inverse, un objet en plastique sur lequel les techniciens font tomber un poids se brise en créant de petits débris qu'un enfant pourrait ingérer. C'est un échec pour ce jouet, qui sera rapporté au service d'enquête, et n'obtiendra pas l'estampille européenne. 

Chercher l'estampille "CE"

Le marquage CE concerne les jouets, mais aussi l'électroménager et les objets électroniques. Mais y sommes-nous attentifs lors de nos achats, par exemple en cette période de Noël ? "C'est vrai qu'on ne fait pas vraiment attention aux normes", reconnaît ce père de famille, "on se fie vraiment à ce que les enfants nous ont donné comme liste de cadeaux". Plus soucieuse de la norme européenne, une dame la vérifie "en général, pour qu'il n'y ait pas de souci". Les avis sont d'autant plus partagés que cet affichage n'est pas toujours facile à repérer. 

Lire aussi

Ce marquage européen est d'ailleurs de plus en plus victime de contrefaçon, notamment sur les sites de vente en ligne. "Il y a un certain nombre d'importateurs et d'exportateurs", explique l'avocat spécialisé Jean-Charles Bensussan, soulignant que ces personnes "utilisent un faux marquage 'CE', afin de faire passer les produits sur le territoire européen". Ces estampilles sont souvent mal contrefaites, mais en cas de doute, on peut consulter le site Rappel.conso.gouv.fr, qui répertorie les produits signalés comme défectueux.


F. Senneville | Reportage : L. Kebdani et T. Leproux

Tout
TF1 Info