Votre pouvoir d'achat

Paiement fractionné : pourquoi les banques s’y mettent

Publié le 11 avril 2022 à 20h31, mis à jour le 12 avril 2022 à 0h29
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Jusqu'à présent, seules certaines enseignes et certains sites en ligne proposaient le paiement fractionné pour faire un achat. Aujourd'hui, les banques traditionnelles se lancent à leur tour. Faut-il succomber ?

Vous devez changer votre vieille télévision, votre machine à laver ne fonctionne plus, problème, votre budget est serré. Des banques proposent désormais une solution : le paiement en plusieurs fois sans frais, une sorte de crédit gratuit que vous plébiscitez.

De plus en plus de banques traditionnelles permettent à vos commerçants de mettre en place ce service. "Pour le consommateur, c'est la possibilité de lisser ses achats et donc de faire attention à son budget. On sait à quel point c'est important", a expliqué Franck Oniga, crédit à la consommation de "La Banque postale".

Dans quelques semaines, certains groupes bancaires vont même aller au-delà en réservant à leurs clients la possibilité en quelques clics d'avoir accès à un mini crédit entre 200 et 2 000 euros remboursables dans les trois mois. Idéal pour cette agence de voyage qui a vu revenir une clientèle au budget plus modeste. Selon Didier Levi de l'agence "Magiclub voyages", "ça permet aux clients de partir beaucoup plus facilement et beaucoup plus simplement sans épuiser sa trésorerie".

Ces microcrédits peuvent aussi servir à régler les dépenses imprévues, réparation automobile, une facture qui explose. Ce marché en pleine expansion intéresse toutes les banques. "Ça va devenir une vraie demande des consommateurs de pouvoir payer en plusieurs fois, surtout à moindre frais. Du coup, aujourd'hui, pour les banques traditionnelles, c'est un moyen de conquérir ces clientèles jeunes", a estimé Sandrine Allonier, porte-parole de "Vous financer".

Ces crédits à la consommation pourraient tripler d'ici 2025. Mais pour éviter le surendettement, les établissements bancaires vont devoir respecter des critères très stricts en particulier la solvabilité des emprunteurs.

TF1 | Reportage P. Ninine, L. Poupon, A. Janon


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info