Les Français face à la pénurie de carburants

Pénurie d'essence : à quoi faut-il s'attendre ?

Publié le 9 octobre 2022 à 20h09
JT Perso

Source : JT 20h WE

Chiffre annoncé par le gouvernement, ce dimanche : 30% des stations connaissent des difficultés sur au moins un carburant.
La situation s’est brutalement aggravée depuis samedi.
À quoi faut-il s’attendre dans les jours qui viennent ?

Après trente minutes d’attente dans une station parisienne, il pensait enfin pouvoir faire le plein, mais une fois arrivé à la pompe : mauvaise nouvelle, il ne reste plus une seule goutte de gasoil. La station s'ajoute à la longue liste de celles touchées par la pénurie. Jeudi, 15% étaient en rupture partielle ou totale ; 19% vendredi ; 21% samedi et c’est presque 30%, ce dimanche.

L’ouest de la France est encore épargné. Certaines régions connaissent leur première difficulté. La situation est tendue dans l’Est. Encore plus compliquée en Île-de-France où 45% des stations sont concernées. C’est 55% dans les Hauts-de-France, la région la plus touchée.

Si la grève se poursuit, ce dimanche soir, dans les raffineries, la situation pourrait s’arranger ces prochains jours. Les géants pétroliers importent plus de carburants de l’étranger. L’État débloque ses stocks stratégiques. Il faut maintenant que les stations soient livrées. En attendant, vous pouvez trouver de l’essence grâce à votre téléphone. Des applications indiquent en temps réel les stations encore fournies en carburants. Elle se base sur les données du gouvernement, mais aussi sur la contribution des automobilistes. Selon ces applications, plus de 2 000 stations sont actuellement en rupture totale de carburants.

TF1 | Reportage J. Cressens, F. Agnès, S. Maloiseaux


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info