Inflation : les prix s'envolent

Pénurie de moutarde : le "coup de gueule nécessaire" d'un restaurateur breton

V. Fauroux | Reportage vidéo : Tara Lagoutte, Pierre-François Wattras
Publié le 27 mai 2022 à 9h55
JT Perso

Source : TF1 Info

Hausse du prix des matières premières, guerre en Ukraine... se fournir en graines de moutarde devient de plus en plus difficile.
N'arrivant plus à s'en procurer suffisamment, un restaurateur de Douarnenez (Finistère) a publié un étonnant message sur les réseaux sociaux, entre "coup de gueule nécessaire" et appel à l'aide.

Pour Pierre Grandgirard, le patron du restaurant "La Régate" à Douarnenez (Finistère), la moutarde est devenue une denrée rare. À tel point qu'il a été obligé de parcourir sa ville pour tenter d'en trouver. "J'ai compris que j'allais aller à la chasse à la moutarde et effectivement, j'ai fait les différents commerces de Douarnenez. J'ai eu un commerçant qui a bien voulu me dépanner de deux pots parce que normalement, c'est limité pour une personne. Tous les autres n'en avaient plus", raconte-t-il dans la vidéo du JT de 13H de TF1 en tête de cet article.

Résultat, sans cet "outil de travail" essentiel, alors que la saison estivale commence, il risque d'être difficile de satisfaire les clients. Il faut dire que son restaurant est spécialisé dans les plateaux de fruits de mer, et cet ingrédient est indispensable. "On en a besoin aussi bien pour les mayonnaises que les vinaigrettes, et je ne suis pas sûr que tout le monde ait envie de se passer de la mayonnaise sur les plateaux de fruits de mer !", poursuit le patron. 

"Un coup de gueule nécessaire"

Impossible donc de se résigner. Alors comme une dernière bouteille à la mer, ce restaurateur a décidé de se tourner vers les réseaux sociaux pour relayer son appel à l'aide. Avec un message pour les consommateurs : "Petite explication technique, les graines de moutarde seront ramassées en juin, la fermentation se fera pendant l'été et en septembre, il y en aura plein les rayons, il ne faut que trois mois entre la plantation et le produit fini, cela ne sert à rien de stocker un ou deux ans de consommation à part créer la pénurie, si par inadvertance vous vous aperceviez que vous avez quelques pots en trop, nous sommes prêts à vous les racheter", écrit-il sur Facebook.

Facebook

"C'est un coup de gueule nécessaire, surtout pour informer, juste informer les gens, de dire : 'attention, la moutarde, ce n'est pas un truc qu'on n'a qu'une fois par an et qu'on n'aura pas avant l'année prochaine'., explique-t-il face aux caméras de TF1. Non, en septembre, il y en aura partout. Une fois que le savez, régulez la consommation et tout va bien se passer. Tout le monde aura de la moutarde", lâche Pierre Grandgirard.  

Depuis ce SOS, le téléphone du restaurant n'arrête pas de sonner et les dons de pots de moutarde affluent. "J'avais deux pots d'avance et je suis venue tout de suite avant de commencer ma journée. Je ne sais pas s'il y en aura d'autres. Ils vont peut-être se retrouver avec trop de moutarde", sourit une généreuse habitante.

Lire aussi

Une chose est sûre, le message est passé. Mais pour que la saison soit sereine, Pierre espère régler un autre problème de pénurie : il cherche toujours à embaucher un second de cuisine. 


V. Fauroux | Reportage vidéo : Tara Lagoutte, Pierre-François Wattras

Tout
TF1 Info