Piscines : que valent les modèles moins chers en résine ou en bois ?

TF1 | Reportage Valentin Dépret, Julien Clouzeau
Publié le 26 juillet 2022 à 11h27

Source : JT 20h WE

Avec les fortes chaleurs, les Français sont nombreux à rêver d'une piscine.
Autrefois synonyme de luxe, elle est désormais plus accessible.
Que valent les modèles qui coûtent moins cher que les traditionnels bassins en béton ?

Elle se faisait attendre depuis plusieurs mois. La piscine de ce père de famille est arrivée. "C’est impressionnant, le fait d’avoir une maison et une piscine, c'est un rêve qui se réalise", se réjouit-il dans le reportage du 20H de TF1 ci-dessus. Pour concrétiser son rêve, il a choisi une coque en résine, au prix de 17.000 euros, travaux et équipements compris. Bien moins cher qu’une piscine traditionnelle. "Pour la faire en béton, il aurait fallu ajouter 10 à 12.000 euros en plus", assure le père de famille. 

La piscine en résine jusqu'à quatre fois moins cher

Comme lui, les Français sont de plus en plus nombreux à craquer pour une piscine enterrée. Un rêve de plus en plus accessible grâce à des modèles en résine ou en bois. En effet, ils sont vendus jusqu’à quatre fois moins cher que ceux en béton. À Perpignan, dans l'usine de fabrication de bassins en résine que visite l'équipe de TF1, il y en a à perte de vue. La marque en produit plus de 3000 chaque année.

Pour le patron, ces coques prêtes à l’emploi, c’est la clé pour faire baisser la facture. "Ce n'est pas la matière en elle-même qui coûte cher, c'est la main d'œuvre qu'on va y mettre dedans", explique Mathieu Combes, le directeur de l'entreprise Piscines Ibiza. "Vu qu'on passe beaucoup moins de temps non seulement à la fabriquer, mais aussi à l'installer, le coût est forcément plus bas".  Une fois réalisé, chaque bassin ne nécessite que trois à quatre jours d’installation.

"Notre matière première, c'est de la fibre de verre, c'est ce qui va composer à 50% l'épaisseur de notre piscine", développe Mathieu Combes. L'argumentaire du directeur est bien rodé : "C'est la même matière que pour faire un bateau." Les clients, eux, sont convaincus, car en seulement cinq ans, la marque a multiplié par quatre son chiffre d'affaires. 

Construire sa propre piscine en bois

Mais il est possible de trouver encore moins cher, à condition de faire quelques compromis. Des marques proposent en effet de construire sa piscine de ses propres mains, avec des kits à monter. "Il faut être un minimum bricoleur, être à l'aise avec une visseuse, avec du bois. Il faut savoir poncer", explique Filipe Leal, cofondateur de Pisciz. 150 morceaux de bois à empiler, 1200 vices à utiliser, sans compter la bâche. Le prix moyen du kit est de 8500 euros, trois fois moins cher qu'une piscine en béton. 

Est-ce vraiment aussi simple ? Ce retraité a relevé le défi et suivi la notice à la lettre. Après dix jours de travail, et le coup de main de plusieurs amis, sa piscine trône désormais au milieu de son jardin. "C'est un jeu de legos. Le plus dur a été de mettre le liner", plaisante-t-il. La finition de cette bâche étanche au fond du bassin laisse en effet quelque peu à désirer... Mais avec un coût de revient de moins 10.000 euros, le retraité reste satisfait : "On aurait préféré qu'il n'y ait pas de plis mais bon, ce n'est pas trop dérangeant, ça n'empêche pas de se baigner". Attention en revanche, s'il y a une fuite due au mauvais montage, la garantie ne s'applique plus. 

Comme pour la plupart des piscines enterrées, celles-ci devront être déclarées et donc soumises aux impôts, sans oublier les frais d'entretiens et d'électricité. Ils représentent en moyenne 200 euros par an. 


TF1 | Reportage Valentin Dépret, Julien Clouzeau

Tout
TF1 Info