Le 13H

VIDÉO - Pneus hiver obligatoires : quelles solutions pour payer moins cher ?

Léa Tintillier | Reportage TF1 Perrine Mislanghe, Marine Chaize
Publié le 1 novembre 2022 à 15h10
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

À partir du 1er novembre, les pneus hiver sont obligatoires dans certains départements.
Mais ils ont un coût.
Certaines alternatives aux pneus neige existent.

À partir du 1er novembre, les pneus hiver sont obligatoires en montagne. Mais la météo est estivale. Peu d’habitants sont équipés. "Avec 25 degrés les derniers jours, on n’a pas eu vraiment envie de les mettre", sourit une femme qui habite dans un village de montagne. "Pour l’instant, ce n’est pas encore quelque chose qui vient à l’esprit", ajoute un homme. 

Certains attendent le versement de leur salaire. "C’est aussi un budget, surtout avec des voitures récentes comme ça. Chaque pneu, c'est une petite centaine d’euros et on n’a pas forcément envie de changer de pneus qui sont encore bons pour mettre des pneus neige", témoigne un père de famille. Charlie, lui, a trouvé la combine. Ce retraité va installer lui-même ses pneus pour une économie de 100 euros. "Je les commande sur Internet et je me débrouille", explique-t-il. 

Avec la loi montagne, il est possible de faire poser des pneus hiver ou quatre saisons. "On est sur du 350 euros pour les quatre pneus équilibrés et montés", affirme Benjamin Pritchard, gérant du garage automobile Midas, à Pamiers (Ariège). 

Des alternatives aux pneus hiver

Mais pour les touristes ou les gens de passage, des accessoires moins onéreux sont autorisés. "Les chaînes ou les chaussettes", montre Geoffrey Thaurin, responsable comptoir du magasin Autodistribution à Foix (Ariège). Comptez 50 euros la paire. À savoir que seules les roues motrices doivent être chaussées. 

Lire aussi

Encore faut-il savoir les monter. Pour les chaînes, "il n’y a pas besoin de démonter la roue, il y a un arceau qu’on va passer par derrière", poursuit Geoffrey Thaurin. Les chaussettes sont plus faciles à installer. "Il suffit de la glisser par-dessous. C’est plus rapide à monter. L’inconvénient que moi, je vais leur trouver, c’est que ça supporte mal le goudron, donc il faudra les enlever sur des routes où il y a très peu de neige", reprend l’expert. Si l’obligation entre en vigueur ce jour, aucune amende ne sera infligée avant la fin de l’année. 


Léa Tintillier | Reportage TF1 Perrine Mislanghe, Marine Chaize

Tout
TF1 Info