"En route vers l'Elysée" : le pouvoir d'achat, priorité numéro 1 des Français

TF1 | Reportage M. Poissonnet - V. Abellaneda - A. Silberman
Publié le 10 janvier 2022 à 20h20, mis à jour le 11 janvier 2022 à 14h40

Source : JT 20h Semaine

REPORTAGE - Avec sa série "En route vers l'Elysée", le 20H de TF1 donne la parole aux Français sur leurs principaux thèmes de préoccupation à l'approche de la présidentielle. Premier épisode : le pouvoir d'achat.

Il est 7h à Dordives dans le Loiret. Nous nous invitons au petit-déjeuner chez Angélique. Elle est mère de famille et assistante administrative à l'hôpital. Elle et son conjoint gagnent un peu plus du Smic et elle compte tout. Et c'est comme ça pour tout, les courses le samedi, les abonnements téléphoniques. Alors, quand on lui fait écouter les candidats à la présidentielle s'exprimer sur le pouvoir d'achat, elle n'a pas l'air convaincue. Ses revenus ont augmenté depuis cinq ans. Hausse de salaire à l'hôpital, fin de la taxe d'habitation, pourtant, elle a le sentiment d'être oubliée. Angélique travaille beaucoup, et comme d'autres, elle a le sentiment de devoir se serrer la ceinture. Ces Français, nous les avons beaucoup filmés ces dernières années sur les ronds-points de Nemours, ou sur les parkings des centres commerciaux.

Cette crise de la vie chère a fait le succès des produits discount, des champions de la promotion. Aux portes de nos villes, on trouve forcément des Lidl, Aldi, Action et autres Centrakor. Il y a dix ans, ils étaient moins gros, moins nombreux et plus discrets. Désormais, leur promesse est dans l'ère du temps : faire ses courses à moindre frais. Dans les rayons de cette enseigne hard discount, nous rencontrons des clients de tous les âges. Et tous ces Français n'ont pas de fins de mois difficiles. Mais quand électricité, gaz et essence augmentent, personne n'est contre une bonne promotion. Des clients qui comptent, qui dépensent un peu moins, ou qui dépensent ailleurs, Murielle connaît bien ça.

Depuis deux ans et la crise sanitaire, la fréquentation dans sa boutique de centre-ville baisse. Le chiffre d'affaires aussi. Son entreprise est en sursis. 

Comme 18 millions de Français prend sa voiture pour venir travailler, impossible de parler pouvoir d'achat sans passer par la case automobile. 80km/h, hausse des péages ou des carburants, ces cinq dernières années, la voiture a été au cœur des préoccupations des Français, et ça, les candidats le savent bien.


TF1 | Reportage M. Poissonnet - V. Abellaneda - A. Silberman

Tout
TF1 Info