Le 20h

Remplacer la viande par les œufs, est-ce risqué pour la santé ?

V. Fauroux | Reportage vidéo Fabien Chadeau, Maurine Alibert et Noélie Clerc
Publié le 7 octobre 2022 à 19h06
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Face à la forte hausse des prix de la viande et du poisson, les Français consomment de plus en plus d'œufs.
Y a-t-il un risque pour la santé à se passer ainsi de certaines protéines animales ?

Et si vous remplaciez la viande ou le poisson par des œufs ? De plus en plus de consommateurs font ce choix, le plus souvent pour des raisons économiques. Depuis le début de l'année, les ventes d'œufs de poule en cage, les moins chers, ont ainsi bondi de 17%. Quant celles des bio, elles, ont reculé de 6%. Preuve, s'il en est, que leur prix est aujourd'hui un atout majeur. "C'est la protéine animale la moins chère du marché, et facile à conserver", confirme auprès du 20H de TF1 Yves-Marie Beaudet, le président du Comité national pour la promotion de l'œuf (CNPO), dans la vidéo ci-dessus.  

On peut aller jusqu'à 6 ou 7 œufs par semaine sans problème.

Corinne Chicheportiche-Ayache, médecin nutritionniste

Mais y a-t-il un risque pour la santé à se passer de certaines protéines animales en les remplaçant par des œufs ? Le Dr Corinne Chicheportiche-Ayache, médecin nutritionniste, se veut rassurante. Pour elle, "l'œuf est une protéine idéale parce que c'est une qualité protéique particulièrement intéressante. C'est même la qualité protéique de référence pour une population générale sans facteur de risques particuliers. On peut aller jusqu'à 6 ou 7 œufs par semaine sans problème", assure-t-elle à TF1. 

Pour autant, les effets de l'œuf sur la santé divisent. Car certains assurent qu'il contient trop de cholestérol ou qu'il engendre des problèmes cardiaques. Pour en avoir le cœur net, nous avions interrogé en 2019 le nutritionniste Raphaël Gruman. Il rappelait que l’œuf contient en effet beaucoup de cholestérol, mais temporisait : "Ce n’est pas tellement lui qui va faire augmenter le taux de cholestérol sanguin". "En fait, expliquait-il, le cholestérol contenu dans l'aliment ne va pas directement passer dans le sang. Il va d'abord transiter par le foie et être, chez les personnes en bonne santé, en grande partie éliminé. Si l'on a un problème de cholestérol en revanche, il faut éviter d'en ajouter par le biais de l'alimentation." 

Lire aussi

De plus, consommé le matin ou au plus tard au déjeuner, le cholestérol est éliminé plus facilement par l'organisme qu'en fin de journée. "Il s'agit seulement de respecter la chronobiologie du corps", précisait le spécialiste, lui-même recommandant "beaucoup d’œufs à ses patients". "C'est un aliment très intéressant, car riche en super-protéines grâce à la présence de nombreux acides aminés. Même dans la viande, la protéine n’est pas aussi complète que celle de l’œuf car il manque toujours un acide aminé", précisait-il.

Ces protéines "parfaites" sont mieux assimilées par l'organisme et agissent ainsi pleinement dans le processus de construction musculaire. Grâce à cette particularité, l’œuf représente donc un aliment idéal pour celles et ceux qui souhaitent réduire leur consommation de viande et de poisson.


V. Fauroux | Reportage vidéo Fabien Chadeau, Maurine Alibert et Noélie Clerc

Tout
TF1 Info