VIDEO - Prix de l'électricité : pourquoi les factures continuent d'augmenter ?

par La rédaction de TF1 TF1 | Reportage Ludovic Romanens
Publié le 22 janvier 2024 à 11h38

Source : JT 20h WE

Depuis deux ans, les tarifs de l'électricité n'ont fait qu'augmenter.
Bruno Le Maire a officialisé dimanche une nouvelle hausse de 8,6% à 9,8% des tarifs de l'électricité dès le 1ᵉʳ février.
En cause : les taxes françaises.

Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a confirmé dimanche sur le plateau du journal de 20 heures de TF1 que la facture d'électricité augmenterait au 1er février de 8,6% à 9,8% pour la très grande majorité des Français. Depuis deux ans, les tarifs de l'électricité n'ont fait qu'augmenter avec pour rappel, +10 % enregistrés en février 2022, +19 % un an plus tard et +10 % en août 2023. 

En témoigne l'exemple de Pascal Cruchaudet qui suit régulièrement la consommation d'électricité de sa maison de 160 mètres carrés, avec cinq chambres et un grand salon. Aujourd'hui, il paie 254 euros par mois quand il y a deux ans, c'était 175 euros. "On fait des efforts au quotidien, le chauffage, la lumière, malgré ça on se rend compte que nos prélèvements augmentent significativement tous les ans", illustre-t-il, redoutant la prochaine augmentation, début février, qui risque d'alourdir encore sa facture d'une vingtaine d'euros.

"La tendance n'est pas à la baisse"

Ces hausses importantes sont pourtant limitées par un bouclier tarifaire mis en place en 2021 qui coûte, chaque année, à l'État seize milliards d'euros.

Mais comment expliquer que les factures continuent d'augmenter alors que la crise est aujourd'hui passée et que les cours de l'électricité ont baissé ? C'est à cause des taxes françaises. Elles avaient été baissées au minimum à un euro le mégawattheure, elles vont remonter jusqu'à 21 euros. C'est quatre milliards à six milliards d'euros en plus pour les caisses de l'État. 

"L'Etat est dans une situation d'endettement qui évidemment lui demande d'ajuster sa fiscalité donc je pense que la tendance n'est pas aujourd'hui à la baisse de la fiscalité on va dire plutôt le contraire d'ailleurs", explique dans le reportage en tête de cet article Myriam Maestroni, experte Energie et présidente de la fondation E5T.

Si actuellement le prix de l'électricité se situe en dessous de la moyenne européenne, cela est sans compter la prochaine augmentation qui sera effective dans quelques jours.


La rédaction de TF1 TF1 | Reportage Ludovic Romanens

Tout
TF1 Info