La flambée des prix de l'énergie

VIDÉO - Prix du carburant : passer son permis de conduire va-t-il coûter plus cher ?

Léa Tintillier | Reportages Pierre Corrieu, Pascal Marcelin, Yaël Chambon
Publié le 15 mars 2022 à 10h31
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Les prix des carburants dépassent les deux euros le litre.
Pour les professionnels de la route, comme les moniteurs d’auto-écoles, c’est un coup dur à encaisser.
Certains pensent à augmenter leurs tarifs si les prix ne baissent pas rapidement.

Les prix des carburants atteignent des records en France, le gazole et le sans-plomb dépassant les deux euros le litre. Pour les auto-écoles, encaisser ce surcoût n’est pas évident. Les moniteurs se disent inquiets pour leurs entreprises. 

Marie Martinez est directrice de l’auto-école "Le Trèfle" au Bouafle (Yvelines). Elle dispose de quinze voitures pour ses élèves. Et son budget carburant a fortement augmenté. "Sur un plein qui était ces dernières semaines à 70 euros, là, je suis passée à 93 euros", témoigne-t-elle dans le reportage du 20H de TF1 en tête de cet article. 

Par conséquent, elle fera passer l’heure de conduite de 58 à 60 euros, à partir du 1er avril. De même, la formule 20 heures de conduite va passer de 1150 euros à 1180 euros. "J’espère quand même qu’on ne va pas être obligés de continuer à augmenter parce que c’est quand même difficile pour les consommateurs", affirme-t-elle. 

Des formules maintenues au même prix grâce à un simulateur

A "l’auto-école de Balzac", à Versailles (Yvelines), l’heure de conduite a aussi augmenté de deux euros depuis ce lundi 14 mars. En revanche, les formules de 20 heures ou 30 heures ne coûteront pas plus cher grâce à un simulateur de conduite. "On a décidé de faire aux élèves une heure de plus au simulateur, ce qui nous fait économiser une heure de plus en voiture donc économiser du carburant", explique Chaïma Abdelmalek, secrétaire de cette auto-école.

Carburants : les tarifs des auto-écoles vont-ils augmenter ?Source : JT 13h Semaine

À La Rochelle, Thierry Bourdeilletas est le gérant des auto-écoles "4 drive". En tout, il gère trois entreprises et neuf véhicules qui roulent en permanence. Avec une voiture, il fait en moyenne 4000 kilomètres par mois. "Dès qu’on voit la jauge baisser, ça y est, on se dit ‘le portefeuille va en prendre un coup’", rit-il nerveusement. 

À la station essence, ce lundi, le litre de gazole est à 2,14 euros le litre. "Là, ce qui fait mal, c’est de voir le prix défiler par rapport au volume", s’inquiète Thierry, dans le reportage du 13 h de TF1 ci-dessus. Au total, il dépense ce jour-là 64,36 euros pour 30 litres. "Ça fait 20 ans que j’ai mon auto-école, je n’ai jamais vu ça. Déjà, rien que le gasoil plus cher que le sans-plomb, c’est extraordinaire."

"On risque de passer de 1800 euros en moyenne à 2000 euros"

De retour dans son bureau, Thierry fait ses comptes. "500 euros de plus sur le mois, pour le même nombre de véhicules", constate-t-il. Thierry, lui, a déjà augmenté son tarif de deux euros de l’heure depuis le 1er janvier. Mais sans une baisse des prix des carburants, il sera contraint de répercuter encore la hausse. "Ce qui est dérangeant, c’est d’augmenter sans arrêt. La moyenne du permis de conduire est de 1800 euros. On risque de passer à 2000 euros. Pour les gens qui ont deux enfants, par exemple, leur pouvoir d’achat va en prendre un coup", déplore-t-il. 

Lire aussi

Les écoles de conduite demandent des aides au gouvernement, sans grand espoir d’en obtenir. Elles bénéficieront en revanche, comme tous les Français, des quinze centimes de remise par litre à partir du 1er avril.   


Léa Tintillier | Reportages Pierre Corrieu, Pascal Marcelin, Yaël Chambon

Tout
TF1 Info