Supermarchés : pas assez de produits sains dans les paniers anti-inflation ?

par La rédaction de TF1 | Reportage Emilie Spertino, Marie-Laure Bonnemain
Publié le 9 mars 2023 à 11h12

Source : JT 20h Semaine

Des associations de consommateurs tirent la sonnette d'alarme : les paniers anti-inflation mis en place par les distributeurs contiennent selon elles trop de produits gras, salés ou sucrés.
Qu'en est-il vraiment ?

Dans les paniers anti-inflation proposés par les supermarchés, il y a à boire et à manger : des légumes, des produits frais... mais également des biscuits, des chips ou encore des bonbons. Dans plusieurs enseignes, selon des associations de consommateurs, un produit proposé sur trois est trop gras, sucré ou salé. 

Pour l'UFC-Que Choisir, parmi les enseignes qui, sous la pression du gouvernement - qui a finalement renoncé à leur imposer un dispositif commun -, proposent une sélection de produits à prix bloqués, certaines en abusent dans un but commercial. "Une enseigne, par exemple, dans ses 150 produits, avait proposé pas moins de huit alcools différents (vodka, whisky, rhum, pastis, bière...). Pour les enfants, un choix de sodas classés Nutri-Score C, D ou E, des chips, des cacahuètes diététiques, et une absence de fruits et légumes frais", raille Olivier Andrault, chargé de mission alimentation au sein de l'association.

Dans le magasin Carrefour que visite TF1 dans le reportage du 20H en tête de cet article, on assume proposer des produits moins bien notés parce qu'ils sont populaires auprès des clients. "Vous avez un fromage râpé. Quand vous allez l'acheter entre le 15 mars et le 15 juin, il sera toujours au même prix", fait valoir Stéfen Bompain, directeur communication clients de l'enseigne. Mais cette dernière a tenu compte des critiques. La moitié des produits proposés dans ses paniers seront notés A ou B, pour moins de deux euros en moyenne. "Il n'est pas question, y compris en période d'inflation, de négocier avec la qualité des produits alimentaires qu'on sélectionne", assure Stéfen Bompain. Le dispositif de l'enseigne entrera en vigueur le mercredi 15 mars pour une durée de trois mois.


La rédaction de TF1 | Reportage Emilie Spertino, Marie-Laure Bonnemain

Tout
TF1 Info