La voiture électrique, le véhicule de demain ?

VIDÉO - Acheter sa voiture électrique d'occasion, un vrai bon plan ?

M.G | Reportage TF1 A. de Precigout
Publié le 14 janvier 2022 à 15h48
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

OPPORTUNITÉ - Les véhicules électriques et hybrides restent, souvent, encore chers. Se tourner vers le marché de l'occasion est-il un choix judicieux ?

Elle est de plus en plus populaire. Citadine, berline, familiale... la voiture électrique connaît une croissance effrénée ces dernières années. En 2021, le nombre de ventes de ce type de véhicule a ainsi augmenté de 64% sur le vieux continent. Si le prix du neuf demeure encore très élevé, le marché de l'occasion offre souvent une alternative (très) intéressante.

Le premier argument est indiscutablement économique. Il n'est pas rare de trouver des modèles électriques à un prix sous le seuil des 10.000 euros. À ce tarif, il faut soustraire les primes écologiques, car elles existent pour l'occasion comme pour le neuf. "Les aides régionales et départementales sont exactement les mêmes. C'est pareil pour la prime à la conversion si le conducteur dispose d'un ancien véhicule plus polluant", confirme Pierre-Louis Champeaux, chef du service Occasion à Autoplus. S'ajoute à cela le bonus écologique de 1 000 euros. Au total, il n'est pas rare d'obtenir près de 6000 euros de réduction. Le prix final peut donc s'avérer intéressant. Certaines voitures passent même sous les 3 000 euros.

En outre, le prix de l'énergie - l'électricité - est bien plus faible que pour un véhicule thermique traditionnel. En moyenne,un plein d'électricité à domicile (sur prise renforcée ou borne murale) coûte moins de 10 euros pour un véhicule doté de batteries à la taille généreuse. C'est, au bas mot, cinq fois moins qu'un plein d'essence sur une petite citadine à moteur thermique. 

Un point de vigilance : la batterie

De même, le véhicule électrique est un gage de faibles coûts d'entretien sur la durée, bien plus modestes que pour des véhicules classiques. Cela tient notamment au fait qu'une voiture électrique est dépourvue de pièces d'usure et de points d'entretien régulier (vidange, courroies à changer, fluides à contrôler...). Leur fonctionnement très particulier, avec notamment des systèmes de récupération d'énergie au freinage, permet aussi d'économiser les freins et donc, de les changer moins souvent. "Le véhicule électrique a beaucoup moins de composants qu'un véhicule thermique équivalent", minimisant ainsi les risques de panne, souligne Jacques Alvergnas, directeur d'Alvergnas automobile à Chambourcy (Yvelines).

Lire aussi

Un point de vigilance néanmoins. La capacité de la batterie des voitures électriques diminue avec le temps. "Sur ce que l'on a pu mesurer, sur un véhicule de 3 ou 4 ans, on est autour de 15 à 18% de perte", explique l'expert. En cas d'achat d'un véhicule d'occasion, il est donc primordial de vérifier si la batterie est toujours sous garantie. Si c'est le cas, le fabricant la remplace gratuitement lorsqu'elle passe sous la barre des 70% de sa capacité d'origine. Dans le cas contraire, remplacer cet équipement peut coûter plus de 15.000 euros.


M.G | Reportage TF1 A. de Precigout

Tout
TF1 Info