Le 20h

Plats cuisinés, nuggets, sandwichs triangles... : l’origine de la viande n’est plus obligatoire

TF1 | Reportage Christine Chapel, Tiphaine Leproux, Antoine Pocry
Publié le 25 mai 2022 à 17h31
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Après la fraude à la viande de cheval de 2013, les pouvoirs publics s'étaient engagés à améliorer l'étiquetage pour que l'origine de la viande soit clairement lisible.
Mais aujourd'hui, il n'est plus obligatoire de la mentionner.
Aucun changement notable n'a pour l'heure été relevé sur les emballages, mais pour combien de temps ?

Affichée en très grand ou en tout petit à l'arrière de l'emballage, l'origine de la viande sur tous les plats cuisinés et transformés pourrait bientôt disparaître. Depuis le 1er janvier dernier en effet, l'Europe autorise les industriels à être moins précis sur leur étiquetage. Un changement qui préoccupe les consommateurs interrogés par TF1 dans le reportage en tête de cet article.

Ce retrait de l'origine concerne toutes les préparations à base de viande : les plats cuisinés, les raviolis, les nuggets ou les sandwichs triangles. Même le carpaccio, 90% de viande pour seulement 10% de marinade, ne sera plus désormais obligé d'afficher sa provenance. "Quand j'achète un produit avec 90% de quelque chose dedans, j'aime bien savoir d'où il vient", souligne Camille Dorioz, responsable de campagne au sein de l'association Foodwatch France.

C'est un recul pour la France, qui avait mis en place cette loi expérimentale après la découverte de viande de cheval dans des lasagnes au bœuf en 2013. Cette obligation de traçabilité rassurait les consommateurs. Les professionnels de la filière viande, eux aussi, sont inquiets. "On pourrait avoir des viandes qui viennent de pays qui ont moins de rigueur en termes d'alimentation des bovins, de sécurité sanitaire, d'OGM. Ce n'est tout simplement pas acceptable", lance Jean-François Guihard, président de l'interprofession du bétail et des viandes (Interbev).

Pour l'instant, aucun changement notable n'a été relevé sur les emballages, les industriels continuent d'afficher l'origine des viandes. Mais pour combien de temps ? Les associations de consommateurs restent vigilantes.


TF1 | Reportage Christine Chapel, Tiphaine Leproux, Antoine Pocry

Tout
TF1 Info