Inflation, sobriété énergétique... Une fin d'année 2022 pas à la fête

VIDÉO - Produits frais, vêtements, jouets… Pourquoi la consommation des Français baisse ?

Léa Tintillier | Reportage TF1 Manon Debut, Thierry Chartier
Publié le 30 novembre 2022 à 21h42
JT Perso

Source : Le JT

Avec l’inflation, la consommation des Français est en baisse.
Ils achètent moins de produits frais, de meubles mais aussi de jouets pour leurs enfants.
La plupart se tournent vers les enseignes à bas prix.

Il y a encore quelques mois, David achetait chez le boucher trois fois par semaine. Mais depuis que les prix ont augmenté, il ne vient plus qu’une fois tous les quinze jours. Et cette année, le repas de Noël aussi sera moins copieux. "Il n’y aura pas d’huîtres, il n’y aura pas de foie gras non plus. En fait, tout ce qu’on appelait à l’époque, il y a 30 ou 40 ans, les produits de luxe, eh bien voilà, c’est redevenu des produits de luxe, donc il y aura peut-être un poulet fermier plutôt qu’une dinde", se désole-t-il. 

De l’autre côté du comptoir, Céline Sirbu, bouchère charcutière, remarque que David n’est pas le seul client à faire des économies. "S’ils faisaient un panier de 50 ou 70 euros avant, là, on est à un panier de 20 ou 30 euros. Ça ne dépasse pas", affirme-t-elle, dans le reportage du 20H de TF1 en tête de cet article. 

Une fréquentation en hausse dans les enseignes à bas prix

Moins de produits frais, mais aussi moins de meubles, de vêtements ou de jouets. Les Français comparent les prix et désormais, chaque achat mérite réflexion avant de passer en caisse. "On aurait acheté davantage de bêtises, on va dire, avant, ou on aurait acheté quelque chose qui lui plaît. On n’aurait pas attendu des évènements spécifiques pour acheter. Maintenant, on essaye de réguler, de marquer le coup davantage dans l’année", explique une maman dans un magasin de jouets. 

Lire aussi

Autre option : les enseignes à bas prix. Dans le magasin Électro dépôt, à Faches-Thumesnil, dans le Nord, les tarifs sont 20% moins chers que le reste du marché. Ici, la fréquentation n’a pas baissé. L’enseigne a même gagné de nouveaux clients, comme Paul. "C’est sûr que maintenant, le premier critère, ça va être le prix. Je trouve par exemple ici ma prise CPL, je vais l’avoir à un prix beaucoup moins cher que chez les concurrents", assure Paul. Et quand les Français dépensent, c’est souvent pour du reconditionné. Dans ce magasin, il est possible de trouver des ordinateurs d’occasion à 500 euros, soit deux fois moins cher que des neufs. 


Léa Tintillier | Reportage TF1 Manon Debut, Thierry Chartier

Tout
TF1 Info