Le WE

Produits locaux : la proximité, gage de qualité ?

Publié le 2 octobre 2022 à 20h21
JT Perso

Source : JT 20h WE

Les produits locaux ont du succès dans les grandes surfaces au détriment des produits bio.
Ils bénéficient aussi d'une excellente image.
Nous avons voulu comprendre si cette confiance quasi aveugle était méritée.

On se croirait presque dans un marché de producteur. Il n'y a que des produits du coin. Vous l'avez forcément remarqué depuis quelque temps, votre grande surface préférée leur fait la part belle. Pierric Perier, responsable de supermarché à Beuzeville (Eure) adhérent Intermarché, a signé un accord avec 30 producteurs de la région. Prenez le beurre, à côté des grandes marques, vous trouvez désormais un beurre local, fabriqué souvent en petite quantité, un peu plus chère, environ 1 euro de plus la plaquette. C'est un succès au détriment du bio.

Dans ce supermarché, les produits locaux plus abordables se vendent deux fois plus que les produits bio, eux, en perte de vitesse. Apparaitre local, voilà donc la nouvelle priorité de la grande distribution. Dans cet autre magasin toujours en Normandie, ils vont plus loin. Il nous montre qui est le producteur du coin, photo à l'appui, et visiblement, ça marche.

Paul Brems, éleveur Gaec de la Vergue, Lieurey (Eure) et 130 éleveurs de la région ont signé un partenariat avec toutes les boutiques normandes de cette enseigne. Une viande locale, une traçabilité exemplaire, c'est ce qui en fait le steak le plus cher du rayon boucherie. Et ça, c'est une bonne nouvelle pour Paul qui tire donc un bon prix de sa viande ou du moins un prix juste. L'enseigne s'est engagée à acheter aux éleveurs normands pas moins de 80 vaches par semaine.

Mais le local n'est pas toujours si vertueux. Tout peut être considéré comme un produit local. Il n'y a pas de réelle réglementation et c'est bien là le problème. Comment alors s'y retrouver ? Privilégiez le circuit court. Connaitre le producteur reste le meilleur moyen de savoir comment il travaille. Même sans le label bio, ces petits producteurs en circuit court ont souvent une pratique plus raisonnée. Peut-être parce qu'avec la vente directe, ils se savent en quelque sorte surveillés par le consommateur.

TF1 | Reportage M. Poissonnet, M. Fiat, S. Iorgulescu


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info