Considéré comme le vin de l'été, le rosé semble avoir moins la cote. Cet été, le vin rouge lui a volé la vedette.

Entre le soleil qui joue à cache-cache cet été et les averses, les habitudes estivales sont bousculées. "On boit peut-être un peu moins de rosé comme on en buvait quand il faisait très beau et très chaud", lance une consommatrice. Et même si la chaleur revient, le rosé semble oublié pour certains.

Résultat : un caviste a fait moins 20% de vente de rosé cet été, contre 10 à 15% de plus de vins rouges. Et plus surprenant encore, tous les vins rouges ont du succès cet été, du plus léger au plus puissant. Pour répondre à cette demande, les viticulteurs se réinventent. Dans le Bordelais par exemple, un domaine propose un vin rouge qui se sert comme du rosé, très frais. "Ce sont des vins plus légers qui ont des pouvoirs désaltérants", explique un viticulteur.

Pendant que le vin rouge se vend, le rosé reste en stock. Un caviste de la Vallée du Rhône nous montre ce qui lui reste, environ 1 000 bouteilles. Pour écouler leur marchandise, de nombreux cavistes affichent des promotions inédites sur le rosé, en plein été.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info