Les Français recherchent des voitures de plus en plus anciennes.
Il faut dire que le prix d’un véhicule d'occasion a baissé en moyenne de 590 euros depuis le début de l'année.
Explications.

Le marché de la seconde main a de nouveau la cote. Rien que l’an dernier, 5,2 millions de véhicules d’occasion ont été immatriculés dans l’Hexagone. Leurs motorisations ne sont pas les plus performantes, encore moins les plus sobres. Les propriétaires trouvent leur compte. "Ça marche bien. Elle n’a que 90.000 kilomètres. Donc, ça va !", témoigne un automobiliste, dans la vidéo en tête de cet article. "La mienne a 130.000 [kilomètres], et elle est en très bon état", renchérit une femme interrogée dans le reportage de TF1.

D’après une étude de l’Observatoire du groupe La Centrale, un Français sur deux (51%) recherche un véhicule affichant au moins 100.000 kilomètres au compteur. Si bien, que c’est devenu un argument commercial. Gérant de la concession "Auto Partners" à Évreux (Eure),  Gani Rabah vend entre 20 et 30 voitures d’occasion chaque mois. "Il n’y a pas trop de crédits sur le marché. Du coup, les gens font avec leurs propres moyens et investissent dans des véhicules abordables qui rentrent dans leur budget", explique le gérant au micro de TF1. 

Depuis le début de l'année, le prix d’une voiture d'occasion a baissé en moyenne de 590 euros. C'est lié au fait que l’industrie automobile redémarre. "On avait une crise des semi-conducteurs et les véhicules étaient finis à 95%. Il y avait une pénurie. Aujourd'hui, il y en a beaucoup plus qui sont disponibles sur le marché. Et par conséquent, on a un effet de rebond sur les véhicules d'occasion", d'où la baisse des prix, explique, au micro de TF1, Anaïs Harmand, directrice marketing au sein du groupe La Centrale.

Mais attention, certains vieux modèles, trop polluants, ne peuvent pas aller partout. Par exemple, celles conçues entre 1997 et 2005 ne sont pas autorisées à circuler à Rouen (Seine-Maritime). Une restriction qui n'est pas toujours un frein. "Je n’utilise pas énormément ma voiture. Je reste dans les environs. Acheter d’occasion, c’est plus intéressant que d’acheter neuf", explique une jeune conductrice. 

Un dernier conseil pour la route : si vous optez une voiture d’occasion avec beaucoup de kilomètres au compteur, achetez plutôt chez un professionnel pour bénéficier d’une garantie et vérifiez bien les réparations.


M.D. | Reportage : Laszlo Gelabert et Fabienne Moncelle

Tout
TF1 Info