Carburants : pourquoi les prix repartent à la hausse

par M.D. | Reportage TF1 Thibault Petit et Jean-Marc Luca
Publié le 6 février 2024 à 18h39

Source : JT 13h Semaine

Les prix des carburants remontent dans les stations-service, après une baisse en janvier.
Celui du litre de Sans Plomb 95 tourne autour de 1,80 euro, celui du gazole est un peu en dessous.
Comment expliquer cette hausse qui nous ramène aux tarifs de novembre dernier ?

Ça tombe plutôt mal à trois jours du début des vacances d'hiver. Ce mardi matin, à Toulouse (Haute-Garonne), ils étaient nombreux à privilégier la station-essence où se rend notre équipe dans le reportage ci-dessus. Et pour cause, c'est l'une des moins chères de la métropole. Les prix des carburants repartent à la hausse en ce début de semaine. L'augmentation est de 2 à 3 centimes d'euro par litre en moyenne. "Quand on utilise sa voiture tous les jours, pour faire ses courses, pour aller à la salle, pour aller au travail... Ça fait beaucoup sur le mois", témoigne une cliente face à notre caméra.

"Je suis à la retraite. C’est vrai que ça augmente sans arrêt. C’est compliqué", soupire une autre. Les prix grimpent même jusqu'à 1,99 euro le litre pour le Sans Plomb 98. C'est le plafond imposé dans les stations du groupe TotalEnergies. Résultat : seuls les professionnels, dont le plein est pris en charge par les entreprises, peuvent se permettre de venir ici. "Je suis à 165 euros. Ça pique un peu", confie l'un d'eux. "1,77 euro, 1,80 euro… De toute façon, on sait que c’est cher", estime un autre.

Cette hausse des prix des carburants s'explique notamment par les tensions au Moyen-Orient. Le conflit entre le Hamas et Israël, ainsi que les attaques en mer Rouge, ont fait repartir le prix du pétrole à la hausse. "On a une tendance à la hausse qui est en train de prendre un petit peu le pas. Mais ce n’est pas sûr que ça continue", explique Salomée Ruel, professeure à l’école de management d’Excelia. "Un coup, ça monte de 1% ou 2%. Un coup, ça baisse. On est dans cette situation depuis le mois de novembre", souligne-t-elle. Une situation incertaine qui se répercute à la pompe et sur le pouvoir d'achat des Français.


M.D. | Reportage TF1 Thibault Petit et Jean-Marc Luca

Tout
TF1 Info