La Française des Jeux vient de lancer un nouveau service bancaire via l'application mobile Nirio.
Pour quelques dizaines d'euros par an, l'entreprise propose à ses clients de déposer ou de retirer de l'argent directement dans les bureaux de tabac.
Comment fonctionne ce dispositif ?

Déposer des espèces... dans un bureau de tabac. Si la démarche peut paraître à certains étonnante, l'ouverture d'un compte bancaire chez son buraliste est déjà possible depuis quelques années. Mais une nouvelle offre est proposée depuis quelques semaines par la Française des Jeux. Le tarif ? Entre 25 et 30 euros par an, plus une faible commission pour les dépôts, soit 3% du montant, à déposer en espèces. Un système similaire à celui des banques en ligne, mais avec ce service, il est possible d'accéder à son compte depuis n’importe quel bureau de tabac partenaire. 

Les buralistes y gagnent aussi. "Je touche 25 centimes au moment d'un retrait d'espèces d'un client, confirme Jean-François Pinier, gérant d'un bureau de tabac à Albi (Tarn), dans le reportage du JT de TF1 en tête de cet article. On est vraiment plus dans une optique de service à la population plutôt que de rémunération." La première entreprise à proposer ce service, Nickel, lancé en 2014 puis racheté en 2017 par BNP Paribas, compte aujourd’hui 3,5 millions de clients en France, avec profils variés. "J'ai vraiment de tout : des personnes âgées qui déposent de l'argent pour faire des achats sur Internet, des travailleurs qui domicilient leur salaire pour payer leur loyer, des jeunes pour qui c'est leur première carte bleue...", détaille Maxime Mascre, buraliste à Buzet-sur-Tarn (Haute-Garonne).

5.000 buralistes acceptent le dépôt d'espèces via Nirio

L'ouverture du compte bancaire proposé par la FDJ, baptisé Premio, est possible depuis fin avril dans de nombreux bureaux de tabac. L'inscription s'effectue "en dix minutes", via l'application Nirio et à l'aide d'une carte de paiement sans autorisation de découvert. L'an dernier, la FDJ avait déjà lancé dans un premier temps sur cette plateforme un service pour régler des factures publiques (amendes, factures de service public, impôts inférieurs à 300 euros) et même son loyer directement chez les buralistes.

"C'est souvent le dernier commerce de proximité dans les villages les plus reculés, explique Raphaël Botbol, président de FDJ Services, face à la caméra de TF1. Leur proposer ce type de service, ça leur permet de se diversifier, de générer du trafic dans leur point de vente et d’en faire le hub de services de proximité." Plus de 10.000 buralistes sont aujourd'hui agréés à Nirio, notamment après avoir suivi une formation pour les sensibiliser au blanchiment d'argent, indiquait fin avril Alain Clouet, le secrétaire général de la Confédération des buralistes. La moitié d'entre eux acceptent déjà le dépôt d'espèces via Nirio. Le retrait sera possible d'ici à la fin de l'année.

Au total, plus de la moitié des buralistes français propose aujourd’hui l’une de ces offres bancaires en ligne. Nirio permettra prochainement de régler également bientôt les péages autoroutiers à flux libre.


T.A. avec AFP | Reportage TF1 Emma VINZENT et Jean-Marc LUCAS

Tout
TF1 Info