Le prix du gaz va augmenter en moyenne de près de 12% le 1ᵉʳ juillet prochain.
Une hausse qui a de quoi étonner, alors que les cours se sont effondrés ces derniers mois.
Le JT de TF1 vous l'explique en se penchant sur le cas de Danièle, retraitée.

Mauvaise nouvelle pour le pouvoir d'achat des dix millions de Français qui se chauffent au gaz. Le prix de la facture va augmenter en moyenne de 11,7% en juillet par rapport à juin, essentiellement sous l'effet d'un rebond des cours et surtout d'une revalorisation du tarif des réseaux de distribution.

À quoi s'attendre concrètement ? Jusqu'à présent, Danièle Ruault, une retraitée qui se chauffait confortablement au gaz sans trop penser à sa facture, a fait ses calculs. Jusqu'ici, elle payait en moyenne 245 euros par mois. Dès juillet prochain, ce sera 273 euros, soit 28 euros de plus. "Ce n'est pas facile et ça fait ça en moins sur ce qu'on peut se payer, parce que les retraites ne sont pas augmentées dans les mêmes proportions", déplore-t-elle dans le reportage à voir en tête de cet article. La seule solution pour elle sera de baisser le chauffage de 2°C, et espérer ainsi réduire les coûts. "20 degrés, ce n'est pas chaud quand il fait froid quand même", s'inquiète-t-elle.

Mais pourquoi une telle hausse alors même que le cours du gaz a baissé ces deux dernières années ? Pour le comprendre, il faut décomposer son prix. Chaque facture intègre le prix de la matière première, le gaz, les taxes, mais aussi le coût d'acheminement, et c'est ce dernier qui flambe alors qu'il était stable depuis quatre ans. "Le transporteur de gaz s'est rendu compte que la consommation de gaz avait baissé. Au lieu d'adapter la voilure et de réduire ses coûts, il a décidé de garder les mêmes coûts et de faire porter cette baisse de la consommation sur le consommateur", analyse Thierry Bros, spécialiste des questions énergétiques.

Concrètement, moins il y a de consommateurs, plus le gaz coûte cher à acheminer. Et cela ne va pas s'arranger, car le nombre de foyers abonnés ne cesse de baisser, pour atteindre moins 200.000 ces deux dernières années. Dans ce contexte, il est plus que jamais conseillé de comparer les prix et de faire jouer la concurrence afin de réduire au mieux la facture.


La rédaction de TF1info | Reportage Cassandre Dewaegeneire, Fabienne Moncelle, Julien Bervillé

Tout
TF1 Info