VIDÉO - Les ventes de colis perdus au contenu surprise cartonnent aussi sur les marchés

par La rédaction de TF1info | Reportage Mérième Stiti, Léo Lemaitre
Publié le 22 février 2024 à 18h40

Source : JT 13h Semaine

Le nouveau concept des "colis surprises", acheter des paquets perdus sans en connaître le contenant, connait un vif succès en France.
Jusque sur les marchés, comme l'a constaté dans l'Eure une équipe de TF1, qui s'est également penchée sur l'origine de ces colis.

Sur ce marché du Neubourg, entre les pommes et les saucissons, le stand de "Bingo Shop" a de quoi surprendre. Le concept ? Acheter des colis égarés sans savoir ce qu'ils contiennent. Un client vient de faire l'acquisition d'une boîte de perles... "Je vais peut-être faire des colliers pour ma femme, on va se préparer pour la Saint-Valentin de l'année prochaine", plaisante-t-il dans le reportage du 13H de TF1 ci-dessus. 

"On peut tomber sur tout et n'importe quoi. Je suis tombée sur des jeux de dinette comme je suis aussi tombée sur des bijoux qui valaient une petite fortune", affirme une autre cliente. Ces boîtes sont vendues entre 1 et 55 euros. Les prix sont fixés selon le poids du colis. "Je prends le colis, je mets sur ma balance homologuée, je mets le prix, je mets dans le carton, et enfin de carton dans le camion", détaille Lilian, gérant de la société.

Près de 2000 tonnes de colis perdus par an en Europe

Avant de se trouver sur le marché, ces paquets ont été achetés chez le fournisseur Flamingo Box, plus grand entrepôt de colis perdus de France, où se poursuit notre reportage. "Habituellement, il y a une allée où j'ai constamment quinze tonnes dans mon entrepôt, sauf que là, je suis en rupture", explique William Mourrière, co-fondateur de la société. 

En Europe, chaque année, au moins 2000 tonnes de paquets ne parviennent pas à leur destinataire. Tout un commerce s'est alors structuré. Lorsqu'un colis n'est pas distribué, il retourne chez le transporteur. Au bout de trente jours, il peut le vendre à un fournisseur, qui le revend à son tour à des particuliers ou des professionnels. 

C'est un circuit fantastique parce qu'on remet tout un tas de produits qui étaient destinés à la destruction
William Mourrière, co-fondateur de Flamingo Box

"C'est un circuit fantastique parce qu'on remet tout un tas de produits qui étaient destinés à la destruction. Ça évite une pollution considérable", ajoute William Mourrière, qui prévoit d'acheter un deuxième entrepôt face au succès des pochettes surprises. 

Avec la loi anti-gaspillage en vigueur depuis le 1ᵉʳ janvier 2022, l’élimination des invendus est désormais interdite. Cela concerne "les vêtements, les chaussures, les livres, les produits d’hygiène et de puériculture, les jeux et jouets, les fournitures scolaires, les produits électriques et électroniques et les meubles", selon le ministère de la Transition écologique.

De plus en plus d'entreprises investissement alors le créneau des colis perdus. En novembre dernier, l'une de nos équipes avait ainsi assisté à Toulouse (Haute-Garonne) à une vente éphémère de colis non distribués où près de 1500 personnes s'étaient pressées. Ce concept de pochettes surprises est également décliné dans les supermarchés, avec le principe de "chariots mystère", des caddies emballés de manière opaque contenant des produits neufs et à prix cassés. 


La rédaction de TF1info | Reportage Mérième Stiti, Léo Lemaitre

Tout
TF1 Info