Pouvoir d'achat : les prix de ces produits vont (enfin) baisser cette année

par M.D. | Reportage vidéo TF1 Ludovic Romanens et Arsène Gay.
Publié le 9 janvier 2024 à 11h30

Source : JT 20h Semaine

Le prix de certains produits alimentaires a déjà commencé à baisser dans les rayons, comme a pu le constater une équipe de TF1.
Une tendance appelée à se poursuivre dans les mois à venir.
On fait le point sur ce qui se profile dans les supermarchés.

Enfin une bonne nouvelle pour le pouvoir d'achat des consommateurs ! Dans les rayons des supermarchés, de nombreux produits alimentaires ont vu leur prix diminuer fortement au cours des dernières semaines. C'est ce qu'une équipe de TF1 constate dans le reportage ci-dessus, en se rendant dans un magasin Intermarché en région parisienne. Au rayon poissonnerie, le prix au kilo pour du cabillaud a baissé de 25 %, ce qui représente une économie de 2,50 euros par unité. Quant au cordon bleu, autre produit plébiscité par les consommateurs, son prix a chuté de 15%. 

Celui du litre de l’huile végétale, de tournesol ou de colza, affiche pour sa part une baisse de 30%. Au total, un millier de produits vendus dans les magasins du groupe ont vu leur prix baisser, selon l'enseigne. De quoi soulager un peu le portefeuille des consommateurs. "Je suis hyper heureuse. Pour l’huile, le prix a doublé, voire triplé. C’est plus tenable", témoigne, au micro de TF1, une cliente du magasin. "Tout augmente. Donc, si les prix des produits baissent, c’est une bonne chose", abonde une mère de famille.

Des baisses de prix parfois à deux chiffres

Dans d’autres enseignes, comme dans les centres E. Leclerc, on trouve aussi des réductions sur la volaille, le beurre, les pâtes ou encore la farine. Pour ces produits, toujours en cours de négociation, les baisses de prix en rayons se comptent parfois à deux chiffres, avec jusqu’à -10% pour certains d'entre eux. "Il y a des marchés qui se sont retournés. Celui des céréales, des cafés, pour tout ce qui se négocie en France, il y aura des baisses", a déclaré ce lundi Michel-Edouard Leclerc, le président du comité stratégique des centres Leclerc, sur RMC et BFMTV

Les salaires des Français devraient augmenter en moyenne d'environ 4% en 2024
François Lenglet, le spécialiste "Économie" de TF1.

Mais alors, comment expliquer cette chute des prix ? Tout d'abord, par la baisse du coût de l'énergie, des transports, mais pas uniquement. "La raison est toute simple, c’est que la matière première pour fabriquer ces produits a baissé de manière très importante", explique, au micro de TF1, Thierry Cotillard, président du groupe "Les Mousquetaires", le réseau de magasins "Intermarché". Pour autant, cette vague de baisse des prix dans l’alimentaire ne va pas concerner tous les produits. Alors, concrètement, qu’en sera-t-il du pouvoir d'achat des consommateurs dans les mois à venir ?

"Les salaires des Français devraient augmenter en moyenne d'environ 4% en 2024. Cela veut qu’en 2024, pour la première fois depuis des années, la courbe des salaires et celle des prix devraient se croiser en faveur des consommateurs", explique notre spécialiste économie François Lenglet. Attention, toutefois, les négociations entre les industriels et la grande distribution sont toujours en cours, et certaines grandes marques demandent encore des hausses de prix très importantes. Celles-ci prendront fin au 31 janvier 2024 concernant les grands groupes et au 15 janvier pour les plus petites entreprises.


M.D. | Reportage vidéo TF1 Ludovic Romanens et Arsène Gay.

Tout
TF1 Info