La flambée des prix de l'énergie

VIDÉO - Ruée sur les carburants : pourquoi des stations-service sont contraintes de fermer

TF1 | Reportage Tiphaine Leproux, Guillaume Thorel, Jean-Yves Mey
Publié le 30 septembre 2022 à 13h06
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Certaines stations sont contraintes de fermer faute de réserves suffisantes.
Celles du groupe Total connaissent une hausse d'activité de 40%.
Un boom dû notamment à la réduction de 20 centimes mise en place par le géant pétrolier.

Plus une goutte à distribuer. Ces derniers jours, plusieurs stations-service se retrouvent dans l'obligation de fermer faute de réserves de carburants suffisantes. À Arcueil (Val-de-Marne), c'est le cas d'une station Total, qui a fait savoir jeudi après-midi à ses clients qu'elle n'était plus en mesure de les fournir. Mais pourquoi une telle rupture de stock ?

Une centaine de stations à sec

Il ne s'agit pas de pénurie de carburant, mais d'une ruée des automobilistes vers les stations Total. Depuis le 1er septembre, elles proposent une ristourne de 20 centimes au litre. Un coup de pouce qui s'ajoute aux 30 centimes offerts par le gouvernement. Conséquence : les stations sont submergées et ponctuellement à sec. 

TotalEnergies l'a fait savoir. Ses "équipes sont mobilisées pour approvisionner le réseau et faire face à l'affluence, il n'est pas nécessaire de se précipiter en station". Sur les 3500 stations du groupe, près de 100 seraient concernées par ces ruptures.

Lire aussi

À Flers (Orne), Michael Peigney, gérant d'une station TotalEnergies, n'a pas pu se faire livrer ce jeudi. Sa cuve est presque vide. Et comme certains automobilistes n'hésitent pas à remplir des jerricanes, il est contraint de rationner les quantités. La prochaine livraison est prévue pour mardi. En attendant, il n'ouvre plus sa station 24 heures sur 24, mais seulement en journée jusqu'à 19h.


TF1 | Reportage Tiphaine Leproux, Guillaume Thorel, Jean-Yves Mey

Tout
TF1 Info