VIDÉO - SNCF : le réveil des trains de nuit

par La rédaction de TF1 | Reportage vidéo : Patrick Ninine, Benjamin Rey
Publié le 18 octobre 2023 à 15h50, mis à jour le 18 octobre 2023 à 16h17

Source : JT 13h Semaine

Les trains de nuit ont quasiment disparu dans les années 2000.
Ils sont relancés depuis deux ans et apparemment, c'est un succès.
Une équipe de TF1 vous embarque à bord d'un Paris-Toulouse.

Il est 21h30 à la gare d'Austerlitz, le train de nuit Paris-Toulouse va bientôt partir. Marie et Michel ont pris un lit couchette en deuxième classe. Six voyageurs par compartiment, c'est un peu étroit, mais tout rentre, même les valises. Ils ont bien connu les trains de nuit, c'était il y a 40 ans.

Comptez à partir de 29 euros pour une couchette en deuxième classe contre 39 euros en première classe si vous réservez à l'avance. Vous aurez quatre couchettes au lieu de six, le wifi, une prise de courant individuelle et un kit de voyage. Un bon plan pour les particuliers et les petites entreprises, qui économisent une nuit d'hôtel. La formule attire grâce à des tarifs subventionnés par l’État, qui a investi il y a deux ans plus de 100 millions d'euros pour réhabiliter les trains de nuit.

La formule couchettes est sur la bonne voie pour trouver son équilibre financier, selon Alain Krakovitch, directeur de TGV-Intercités : "Pour que ce soit encore plus rentable, il faut que les trains soient encore plus pleins. On est à 70%, c'est très bien. Y'a clairement une volonté d'aller plus loin et d'aller jusqu'à 10 trains de nuit en France dans quelques années."

Et pour payer encore moins cher, vous pouvez voyager de nuit, mais assis. Un voyageur nous confie avoir payé son billet 15 euros. Seul point négatif, pas de voiture-bar, juste un point de vente de snacks pour dépanner. La SNCF ouvrira d'ici le mois de décembre trois lignes supplémentaires au départ de Paris pour Aurillac, Vienne et Berlin.


La rédaction de TF1 | Reportage vidéo : Patrick Ninine, Benjamin Rey

Tout
TF1 Info