Énergie : une fin d'année sous le signe de la sobriété

Professions prioritaires dans les stations-service : comment ça s'organise ?

TF1 | Reportage MarionFiat, Bora Agirbas, Zack Ajili
Publié le 6 octobre 2022 à 19h10
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Dans le Nord, des mesures exceptionnelles sur les carburants ont été prises.
Mais dans les faits, elles ne changent rien.
Les professionnels ayant besoin de leur voiture sont inquiets.

Chaque matin, c'est la première chose que Zaya regarde avec angoisse : le niveau de son carburant. Elle est infirmière libérale, et pour la première fois de sa carrière, elle a refusé des patients parce qu’ils étaient trop loin. Encore ce jeudi matin, il lui était très difficile de faire le plein. "C'est pas possible, là on est coincés dans le rond-point", déplore-t-elle au volant de sa voiture. 

 Même en apprenant qu’elle était prioritaire à la pompe, elle ne sait pas encore concrètement comme cela va se dérouler, alors qu'il ne lui "reste que la moitié d'un plein pour finir la journée".

Stations dédiées aux professions médicales

À l’issue d’une réunion de crise mercredi soir, la préfecture du Nord a décidé d’installer dix pompes dans tout le département. Elles seront dédiées aux seuls infirmiers et médecins. Ce matin, une seule station avait mis en place le dispositif. La mesure y est plutôt bien perçue par les automobilistes.

Lire aussi

Ceci dit, les taxis réclament aussi un statut prioritaire. La préfecture a également annoncé avoir débloqué des réserves stratégiques. Mais dans la matinée, de nombreuses stations étaient encore fermées. La situation devient tendue pour plusieurs professions, notamment dans certains services de police.


TF1 | Reportage MarionFiat, Bora Agirbas, Zack Ajili

Tout
TF1 Info