Au cœur des régions

Tendance : les vieux objets peuvent rapporter gros

Publié le 26 septembre 2021 à 20h27, mis à jour le 28 septembre 2021 à 12h17
JT Perso

Source : JT 20h WE

Jeux vidéo, consoles, figurines... Il y a des produits pour lesquels certains sont prêts à payer des fortunes. Des objets du quotidien sont devenus cultes, à tel point que leur prix, qui n'a d'ailleurs plus aucun rapport avec la valeur d'origine, explose.

Au milieu des années 80, le Vectrex, une toute nouvelle console de jeux vidéo, un produit de grande consommation à l'époque est devenu aujourd'hui très recherché par certaines maisons de vente aux enchères. Alexis Jacquemard, commissaire priseur de la Maison Million , prépare sa prochaine vente consacrée aux objets cultes de la décennie 70 et 80. Estimée entre 1 500 et 2 000 euros, une figurine de la Guerre des étoiles constitue le joyau de sa collection. C'est entre 100 et 500 fois plus chers que leur prix d'origine. Ce sont notamment des personnes qui, aujourd'hui peuvent s'acheter des jeux vidéo, mais qui ne pouvaient pas à l'époque, recherchent ce genre de jouets.

Dans la même veine, les cartes à collectionner font aussi un tabac, en particulier les Pokémon. Vendus dans le commerce entre deux et trois euros au début des années 2 000, certaines atteignent aujourd'hui des prix astronomiques. Éric Bertin, revendeur spécialisé, en possède quelques-unes. Le graal absolu de sa collection est le Dracaufeu 1ère édition. Cette version vaut environ 7 000 euros et peut monter jusqu'à 15 000 si elle est absolument neuve. Leur côté s'est envolé depuis quelques mois suite aux confinements. Cet été, un collectionneur a même déboursé 78 000 euros pour une de ces cartes.

Ces objets du quotidien devenus cultes sont très recherchés car il y en a peu. Certaines marques de basket ont bien compris que la rareté crée l'envie. Elles sortent donc régulièrement des rééditions limitées de leurs modèles fétiches des années 80 et 90. Des chaussures peuvent être revendues trois à quatre fois leur prix mais à condition de n'avoir jamais été porté.


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info