L'ombre des coupures de courant plane sur la France

Coupures électriques : sans courant, notre vie quotidienne serait très compliquée

TF1info | Reportage Eléonore Payró, Grégory Martin
Publié le 3 décembre 2022 à 16h21
JT Perso

Source : JT 13h WE

Le gouvernement prépare les Français à de possibles délestages électriques ponctuels.
En cas de trop forte sollicitation du réseau cet hiver, le courant pourrait donc être coupé.
Rien d'insurmontable, mais cela demandera quand même une petite organisation.

Les coupures de courant, effectuées dans le cas d'une sollicitation trop importante du réseau, pourraient survenir entre 8 et 13 heures ou entre 18 et 20 heures, au moment des pics de consommation. Prévenus la veille à 17 heures, jusqu’à 4 millions de personnes pourraient être touchées au même moment

Il faudrait alors en quelques heures anticiper toute la journée du lendemain. Déplacements, achats, ou travail, tout serait un peu plus compliqué sans électricité. Le 13h de TF1 s'est plongé dans ce qui est pour l'heure une fiction, pour mieux nous représenter à quoi nous attendre.

Retourner au stade de la lampe à pétrole, c'est compliqué

Un habitant de Dijon

"On tâchera de se lever à la bonne heure pour prendre notre café, et puis de s'adapter", philosophe une passante dans le reportage de TF1 en tête de cet article. Le café, effectivement, comme tout ce qui nécessite du courant électrique pour être activé, devra être prêt avant l'éventuelle coupure de délestage. "Retourner au stade de la lampe à pétrole, c'est compliqué", s'amuse un autre passant. 

Les déplacements nécessiteraient aussi des ajustements : certains trains, métros ou tramway pourraient être annulés, faute de courant, et nos voitures coincées dans les parkings automatisés. Dans les rues, les éclairages publics seront éteints, tout comme les feux de signalisation. Impossible également de faire le plein de carburant, car les pompes automatiques ne fonctionneront pas. Pour les parents, autre complication : il faudra aussi garder les enfants à la maison. Sans lumière, ni chauffage ou alarme en état de marche, les écoles touchées resteront fermées lors des coupures matinales.

Pas de café, pas de frigo, pas de chaud, pas de froid : sans électricité pure, on ferme !

Hugo El Asery, restaurateur à Dijon

Dans les commerces, oubliez d'emblée la carte bleue : les appareils de paiement, tout comme les distributeurs d’argent, seront hors service pour quelques heures. Pour payer en liquide, il faudra penser à le retirer la veille, lors de la réception de l'alerte. Et même avec un porte-monnaie plein, il sera difficile de trouver un commerce ouvert. "Pas de café, pas de frigo, pas de chaud, pas de froid", soupire Hugo El Asery, restaurateur à Dijon, "sans électricité pure, on ferme !" .

Lire aussi

Avec des antennes-relais momentanément à l’arrêt, nous serons aussi privés de réseau téléphonique, comme d'accès à Internet. Deux heures compliquées à passer, donc, sinon pour ceux qui pourront se contenter de passer ce court moment en s'éclairant à la bougie. 


TF1info | Reportage Eléonore Payró, Grégory Martin

Tout
TF1 Info