Le 20h

Cadeaux de Noël : comment les magasins de jouets tiennent tête à Internet

TF1info | Reportage : Léa Kebdani, Simon Humblot et Régis Roiné
Publié le 3 décembre 2022 à 12h05
JT Perso

Source : Le JT

À l'approche de Noël, les magasins de jouets rivalisent d'ingéniosité pour attirer les clients.
Cette saison représente la moitié de leur chiffre d’affaires annuel.
La concurrence d’Internet les oblige à adopter de nouvelles stratégies.

Faire ses achats de Noël en quelques clics, la tentation est grande d'aller au plus rapide. Face à cette concurrence d'Internet, les magasins de jouets font tout pour nous faire lâcher les écrans et revenir dans leurs rayons. Leur première stratégie, c’est de proposer des produits exclusifs. "On veut leur proposer des jouets qu'ils ne trouveront nulle part ailleurs", explique le porte-parole de la chaîne de magasins spécialisés Joué Club, dans le reportage de TF1 en tête de cet article. 

Pour avoir le monopole de certains produits, l'enseigne négocie directement avec les fabricants. Il faut toutefois remplir certains critères, comme un volume minimal de commandes. "Une enseigne seule ne pourra pas y accéder", poursuit Franck Mathais, "parce que ça lui fera trop de volume, elle aura du stock à la fin de l'année, et économiquement ce n'est pas intéressant pour elle".

Une alliance face à l'adversaire commun

Alors, les quatre plus grandes enseignes du jouet ont trouvé la solution : l'alliance face à l'adversaire commun, Internet. Elles se sont associées pour demander des exclusivités, qu’elles se partagent. Une sorte de trêve, en dépit de la concurrence entre elles. 260 produits sont désormais réservés à ces magasins, et même les plus grands fabricants ont joué le jeu.

Pouvoir toucher avant d'acheter

Autre argument phare des magasins : depuis les pistolets avec des balles en mousse, jusqu'aux circuits de petites voitures, les jeux sont laissés en libre accès pour les (jeunes) clients. On peut jouer, toucher, essayer des versions agrandies des jouets. Une formule payante : "Au début, on n'est pas trop à l'aise avec l'idée qu'ils touchent à tout (...)", témoigne une maman, "mais finalement, je trouve que c'est une très bonne idée"

Lire aussi

Les magasins promettent aussi une expertise pour le choix des cadeaux, grâce à des vendeurs spécialisés, à l'écoute des besoins des clients. La stratégie s'avère payante : à l'heure où la vente en ligne bouscule les habitudes, les trois quarts des ventes de jouets en France sont pourtant toujours réalisées en boutique.


TF1info | Reportage : Léa Kebdani, Simon Humblot et Régis Roiné

Tout
TF1 Info