Les "dupes" sont des produits cosmétiques qui imitent à la perfection ceux vendus par des marques de luxe.
Ces copies, parfaitement légales, sont vendues en moyenne six fois moins cher.
Le 20H de TF1 a voulu déterminer ce qu'elles valaient vraiment.

Ils ont la forme, l'odeur, et le rendu de produits de grandes marques. À première vue, la seule différence réside dans le prix : alors qu'un fond de teint, une poudre et un rouge à lèvres nous ont coûté 118 euros, des produits équivalents nous ont couté seulement 19 euros. On appelle ces derniers des "dupes", dérivé du mot "dupliqué" en anglais.

En grandes surfaces, ces "dupes" ont envahi les rayons et connaissent un succès fou. "Je n'achète que ça. Je n'achète pas forcément des grandes marques, c'est trop cher pour moi", confirme une cliente, dans le reportage du 20H de TF1 visible en tête de cet article. Une autre ajoute que les produits moins chers "sont des fois plus performants. Donc c'est plus intéressant." 

La popularité de ces marques tient aussi aux réseaux sociaux. L'engouement est tellement fort que certaines vidéos dépassent parfois le million de vues. Mais comment font-ils pour être si peu cher ? Dans un "dupe", tous les coûts de fabrication sont compressés : les matières premières, l'étui, l'emballage, la fabrication et la publicité sont tous moins chers et moins élaborés. Et le coût en recherche et développement est nul. Il faut ensuite ajouter la marge, bien moins élevée, que pour le haut de gamme. 

Aucun ne sera nocif pour la santé.
Christine Lafforgue, biologiste spécialisée en cosmétiques

"On est une industrie qui fabrique beaucoup en France, [alors que] ces dupes sont fabriqués en dehors de l'Europe, et importés", ajoute Xavier Guéant, directeur juridique à la Fédération des entreprises de la beauté (Febea).

Sur un plan qualitatif, que vaut ce maquillage fabriqué à l'étranger ? Nous avons posé la question à une cosmétologue. "Aucun ne sera nocif pour la santé. (...) La réglementation européenne en cosmétiques est très très suivi, c'est l'une des plus dures au monde. C'est quelque chose de vraiment très surveillé", répond la biologiste Christine Lafforgue.

Des ingrédients simples, les moins chers possibles, c'est le premier secret des petits prix des "dupes". Réussir à s'inspirer des grandes marques sans jamais copier leur nom, en est un autre. "Le 'dupe' fait bien attention à ne pas tomber dans la contrefaçon et à rester du bon côté de la ligne en ne reprenant pas la marque ni le packaging ni le flacon", souligne Me Jean-Charles Bensussan, avocat spécialisé en droit des produits cosmétiques.

La folie des dupes ne concerne pas que le maquillage, elle s'étend aussi au parfum.


La rédaction de TF1info | Reportage TF1 : C. de Kervenoaël, J.P. Héquette

Tout
TF1 Info